Trafic humain : 31 jeunes filles libérées et neuf criminels appréhendés

Port-au-Prince, lundi 6 février 2017 ((rezonodwes.com)).- Selon le commissaire du gouvernement près du tribunal civil de Port-au-Prince, 33 jeunes filles, dont la majorité ayant moins de 18 ans, ont été retrouvées et libérées dans l`enceinte de l`hôtel plage Kaliko Beach situé sur la côte des Arcadins, après une longue et laborieuse enquête.

Ces jeunes, victimes des réseaux mafieux, ont été abusées sexuellement par plus d`une douzaine de trafiquants, qui voulaient proposer ces jeunes filles à des citoyens étrangers, pour exploitation sexuelle. L`utilisation de yacth et d`autres moyens de déplacement luxueux par ces bandits n`a pas été confirmée par le porte parole de la police nationale, Gary Desrosiers.

Les autorités policières et judiciaires ayant participé à cette importante opération ont aussi signalé la présence dans les chambres des malfrats de la marijuana et de la cocaïne, ce qui suppose que les victimes ont été droguées.

Parmi les personnes arrêtées par la police, en présence de la porte parole du parquet de Port-au-Prince, Mirlande Dubiche-Prévot, se retrouvent le propriétaire de l`Hôtel, un chauffeur de minibus et des accompagnatrices qui s`occupaient des victimes.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *