Haïti-élections : des organisations de femmes dénoncent la présence de Mme Marie France Joachim au CEP

57 organisations de femmes ont dénoncé les « manœuvres dilatoires »  de la « Solidatrite Fanm Ayisyen » (SOFA) pour désigner Mme Marie France Joachim comme représentante du secteur des femmes au sein du CEP. Ces organisations exigent la reprise du processus afin que le secteur ait une représentante légitime au sein de l’institution électorale

 

Sans des élections  crédibles et inclusives avec les différentes organisations féministes à travers le pays, Mme Marie France n’est pas légitime, a fait savoir Nadine Anilus, responsable de  Rezo Fanm  Kapab Dayiti.

Les organisations protestataires vont adresser une correspondance au président Jocelerme Privert pour exprimer leur désaccord sur le choix de Mme Joachim.

Elles annoncent toute une série de mobilisations sous différentes formes afin d’empêcher à la coordonnatrice de la SOFA de pénétrer l’enceinte du CEP.

Quels résultats sérieux peut–on s’attendre d’une personnalité qui a, elle-même, utilisé des moyens louches pour intégrer l’institution électorale, se demandent les responsables des organisations.

Yavelina Jean Marie COFEDNO (Coalition des  Organisations de Femmes pour le développement du département Du Nord Ouest,  Marie  Margareth  FORTUNE,Asosyasyon  Nasyonal  Fanm Viktim  Kòperativ,  Rosenie  GUSTAVE,OFAVMA   Oganizasyon  Fanm  Vanyan  Marigot (Jacmel), Nadine Tina  ANILUS,REFKAD ( Rezo Fanm  Kapab Dayiti) sont parmi les représentantes d’organisations qui dénoncent la présence de Mme maire Joachim au CEP.

Comments

comments