80% des Français ne veulent pas que François Hollande se présente en 2017

Les sondages se multiplient et se ressemblent. Une candidature de François Hollande à sa propre succession en 2017 est largement rejetée par les Français.

Ifop pour le JDD a demandé à des électeurs s’ils souhaitaient que le président de la République brigue un second mandat. Le résultat est sans appel : non à 80%. Pire, 54% des personnes interrogées ont même répondu “certainement pas”!

L’hostilité

Et cela se corse un peu plus chaque jour pour François Hollande. Une majorité de sympathisants socialistes ne valident pas sa politique puisque 53% d’entre eux sont hostiles à une éventuelle candidature. Des chiffres qui sont encore plus tranchés à droite. Ce pourcentage atteint 91% chez les sympathisants des Républicains et 89% chez ceux du Front national.

Dans le détail ce sont les artisans et commerçants les plus hostiles (86%) à la candidature de François Hollande en 2017.

Selon les régions, ce sont les sondés du Nord-Est (88%) qui montrent le plus d’aversion pour l’actuel président de la République. Enfin, selon le niveau d’études, ce sont le

Qui est le mieux placé à gauche ?

A la question “Pensez-vous que François Hollande sera candidat à la prochaine élection présidentielle?”, 67% des sondés ont répondu “oui” (52% “oui probablement” et 15% “oui certainement”), contre 33% d’un avis opposé (10% “non certainement pas” et 23% “non probablement pas”). Sous la Ve République française, tous les présidents sortant se sont représentés pour un second mandat. Ce serait donc une première historique si François Hollande renonçait à faire campagne pour un second quinquennat.

S’il n’était pas candidat à sa propre succession, c’est Emmanuel Macron qui dispose est le mieux placé à gauche (34%). Le ministre de l’Economie arrive devant Manuel Valls (28%), Nicolat Hulot (26%), Martine Aubry (25%), Jean-Luc Mélenchon (22%), Arnaud Montebourg (16%) et Cécile Duflot (10%).

Le conseil national du PS a voté hier le principe d’une primaire à gauche. Mais il reste une interrogation : le nombre de candidats socialistes. Cette question sera tranchée le 2 juin.

Comments

comments