Education: 3e année d’évaluation des acquis scolaires en 4e année fondamentale

En vue de préparer la troisième année d’expérience de l’évaluation des acquis scolaires en 4e année fondamentale mais aussi la première année d’évaluation de la 7e année fondamentale, prévue pour le 16 mai prochain, le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), aidé par l’Unité d’appui à l’évaluation des apprentissages, organise des rencontres de sensibilisation, d’information et d’échanges avec des directeurs d’école nationale et d’autres cadres du secteur dans les dix départements du pays autour de l’évaluation des acquis scolaires de ces catégories d’élèves du fondamental. La semaine du 3 au 5 avril a été le tour de la Grand’Anse, du Sud et des Nippes, constate Haiti Press Network.

Les missions composées de six animateurs, entre autres, Amos Décimus, Ronald Saint-Hubert et Gontran Pierre qui étaient dans le Grand Sud, permettront de rencontrer tous les directeurs et directrices d’écoles concernés (environ 2700) cette année par l’évaluation nationale. Ce, dans le but de les sensibiliser sur l’importance et la dimension d’un tel acte pour tout système éducatif qui veut s’améliorer et être compétitif.

Suivant les consignes du ministère, cette évaluation des acquis scolaires n’est pas un examen qui ne déterminera la réussite ou non de l’élève ni son passage à un niveau supérieur, mais plutôt d’évaluer les acquis afin de pourvoir apporter les corrections nécessaires dans le système.

Présenter les objectifs poursuivis par le MENFP dans le cadre de l’organisation de l’évaluation nationale ; établir la différence entre l’évaluation des acquis scolaires et un examen ; responsabiliser les directeurs d’écoles face à l’activité d’évaluation ; informer les directeurs d’écoles des  retombées pédagogiques positives qui s’en suivront ; expliquer le rôle de l’évaluation des acquis scolaires dans l’amélioration du processus enseignement/apprentissage, mais aussi d’authentifier les listes de formation de classe, sont en effet les objectifs spécifiques poursuis dans le Grand Sud.

L’activité se déroule de façon très pratique dans les départements avec l’appui d’un Point focal et d’inspecteurs, remarque-t-on. La séance de travail dans la Grand’Anse où plus d’une soixantaine de responsables d’école nationale ont pris part, s’est tenue, le lundi 3 avril, au Complexe administratif de Jérémie. Le Sud et les Nippes seront visités les 4 et 5 avril. On prévoit de toucher les dix départements en deux semaines.

Comme les deux dernières années, pour cette troisième année d’évaluation qui concerne particulièrement les écoles nationales, les enfants de 4e année fondamentale vont être testés en Mathématiques, Communications créole et française, des consignes.

Des explications et des informations claires et précises ont été fournies par les animateurs aux directeurs d’école qui se montraient très attentifs et conciliants, en dépit, expriment-ils, de nombreuses difficultés auxquelles fait face l’éducation, notamment dans la Grand’Anse, constate un reporter de HPN.

Il est attendu à ce que les directeurs d’école sont bien informés sur tout ce qui a trait à l’évaluation nationale des acquis scolaires ainsi que leurs responsabilités en 2017 dans la pleine réalisation de l’activité. Des documents relatifs à l’évaluation des acquis sont distribués aux directeurs

A noter qu’Haïti fait partie de 158 pays signant des traités et des conventions relatifs à l’évaluation standardisée ratifiés par le Parlement haïtien. En 2019, Haïti doit présenter son rapport y relatif.

Texte : Alix Laroche photo par Anderson Elien

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *