Ministre Dorsonne : Il n`y a plus d`argent pour payer les écoles du PSUGO (Lékòl gratis)

Avec rezonodwes

Port-au-Prince, mardi 5 avril 2016 (rezonodwes).- Le nouveau ministre de l`Éducation Nationale et de la Fromation Professionnelle, Jean Beauvois Dorsonne, qui a déjà essuyé sa première manifestation d`étudiants ce lundi, a ouvert un autre front de contestation, en annonçant que l`institution qu`il vient d`hériter de Nesmy Manigat, n`est plus en mesure de payer les frais pour les élèves inscrits dans les écoles associées au programme PSUGO (Lekol Gratis), alors que ce ministère accuse une dette de 4 milliards de gourdes.
Ce programme de scolarisation universelle pour tous, initié sous les gouvernements Aristide-Préval, mais redéfini par l`administration Martelly, a prêté le flanc aux critiques les unes plus acerbes que les autres, qui le reproche entre autres de favoriser la corruption dans le secteur scolaire et l`abaissement du niveau académique des écoliers de la république.

Sous la gestion du ministre Nesmy Manigat, plusieurs manifestations, gréves et sit-ins de directeurs d`écoles et d`élèves inscrits a ce programme ont été répertoriés a travers le pays. Ces mouvements de protestations visaient essentiellement a forcer le MENFP à honorer les arriérés de paiement en faveur des professeurs et de plusieurs écoles engagées par le PSUGO.


Par ailleurs, certains directeurs ont été épinglés ou emprisonnés, alors que plusieurs écoles ont été radiées du programme parce qu`ils produisaient des fausses listes incluant des élèves fantômes ou faisaient parvenir au ministère des listes d`élèves utilisées par d`autres écoles.

Comments

comments