Haïti – Élections : Le nouveau Directeur exécutif au CEP déjà contesté

Lundi au quartier général du Conseil Electoral Provisoire (CEP) sur la rue Stéphen Archer à Pétion ville, Léopold Berlanger, le Président du CEP a procédé à l’installation d’Uder Antoine comme nouveau Directeur Exécutif du CEP en remplacement du Directeur sortant Me Mosler Georges, qui a démissionné vendredi dernier de ses fonctions.

Dans ses propos de circonstance, Léopold Berlanger a déclaré « […] Vous remplacez à ce poste Me. Mosler Georges qui s’est toujours dévoué au service de l’institution électorale depuis plus d 8 ans, tantôt à titre de Conseiller juridique, de Juge électoral, de Directeur Général adjoint, de Directeur exécutif. A ce grand serviteur de l’État ce haut cadre de la fonction publique nous exprimons notre gratitude et nos plus vif remerciements, » rappelant au nouveau Directeur que « L’action du présent Conseil consiste prioritairement dans le cadre de notre mandat, à organiser à court terme, des élections empreintes de transparence et de rigueur, qui déboucheront sur l’accession d’élus légitimes au pouvoir.

Votre intégration au sein de l’institution électorale intervient à un tournant particulièrement critique de la vie nationale, de grands espoirs sont nourris par la population quand à une résolution définitive de la crise électorale. En assumant cette fonction, vous acceptez de faire face à un immense défi : celui de changer le cours des choses, en matière de gestion du processus électoral dans notre pays […] »

Uder Antoine conscient du contexte de crise électorale qui ne cesse de se compliquer un peu plus chaque jour, croit néanmoins que « Des élections libres, honnêtes, démocratiques et impartiales sont possibles en Haïti » ajoutant que « La réalisation d’élections libres, honnêtes et démocratiques ne doit en aucune façon servir à diviser la Nation, mais plutôt doit servir de tremplin pour avancer vers l’unité nationale tant souhaitée par beaucoup de secteurs et attendue patiemment par chaque citoyen haïtien ».

« Fanmi Lavalas » et « Pitit Desalin » ont déjà fait savoir qu’ils contestaient le choix et l’installation d’Uber Antoine au sein du CEP.

TB/ HaïtiLibre

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *