Mardi 16 mai 2017: Les Manchettes de l’actualité

Mardi 16 mai 2017: Les Manchettes de l’actualité

Par Jonas Dorisca


Haïti-Commémoration

Dans deux jours, Haïti devra célébrer le 214e anniversaire de la création de son drapeau, celui de la premiere république nègre indépendante du monde. Mais à la veille de cette date, hautement historique et symbolique, rien n’indique qu’une telle célébration va avoir lieu.


Pas même un thème n’a encore été choisi par le gouvernement, tandis que la cité du drapeau, Archaïe gît dans le black-out, l’insalubrité et l’insécurité.


Ce 18 mai sera aussi la fête de l’université en Haiti, et là encore la réalité n’est pas différente, l’université qui est considérée comme étant la gardienne du bicolore haïtien.

Haïti-Carburant

L’augmentation des prix du carburant, effective ce lundi 15 mai, n’a été que la première d’une série d’augmentation en cascade qui devra aboutir à la proposition initiale du pouvoir de Jovenel Moïse, savoir116 gourdes sur la gazoline, 88 gourdes sur le diesel et 84 gourdes sur le kérosène.


Un protocole d’accord en ce sens est paraphé hier entre le ministre de l’Economie et des Finances, Jude Alix Patrick Salomon et les syndicalistes. Selon les termes de cet accord, à chaque arrivage (soit à chaque fin du mois) le prix du carburant à la pompe subira une augmentation de cinq ou six gourdes, jusqu’à la fin totale des subventions, au mois d’octobre prochain.

Il faut souligner que ces prochaines augmentations des prix de l’essence à la pompe sont prévues, alors que la population, dans son écrasante majorité, est révulsée face l’augmentation de 35 gourdes sur  la gazoline, 30 gourdes sur le diésel et 25 gourdes sur le kérosène appliquée hier par le gouvernement.

Haïti-Grève

Nouvel arrêt de travail au sein de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSCCA). A travers cette décision, qui est effective à partir d’hier, le Syndicat des fonctionnaires de la cour entend exiger la réintégration des employés de l’institution qui récemment ont été suspendus.

Un total de 27 membres de ce syndicat ont étésanctionnés et sont interdits de pénétrer l’enceinte de l’institution depuis le 20 avril dernier, suite à des mouvements de protestations entamés depuis le 3 avril en faveur une augmentation salariale et de meilleures conditions de travail.

Un mot de l’éducation. Plusieurs dizaines d’écoliers, dont certains ayant moins de 10 ans, ont encore marché ce lundi dans la commune de Carrefour. Ils continuent de réclamer la présence de professeurs dans les écoles publiques.

Jonas Dorisca

jdorisca2@yahoo.fr

Comments

comments