Haïti – Politique : Jocelerme Privert reste au pouvoir

Le Président de la République, Jocelerme Privert, s’est adressé à la nation, ce mercredi 15 juin 2016, à l’occasion du conseil des ministres, au Palais National.

Accompagné du Premier Ministre, M. Enex Jean-Charles, et de son cabinet ministériel, le Chef de l’Etat a dressé le bilan de ses cent vingt (120) jours passés à la magistrature suprême du pays. Les différentes clauses de l’accord du 5 février 2016 ont été passées en revue ainsi que les efforts déployés par son administration pour aller au terme des exigences fixées.

Le Président Privert a rappelé les circonstances de son accession au pouvoir ainsi que les nombreuses difficultés auxquelles son équipe a dû faire face pour instaurer un climat de paix et de sérénité dans le pays.

S’agissant de ses responsabilités vis-à-vis de l’accord politique du 5 février, le Chef de l’Etat a fait état des différentes étapes franchies, notamment :

– Les consultations politiques avec les différents groupes non représentés au parlement ainsi que les Présidents des chambres autour du choix du Premier Ministre

– La formation d’un gouvernement de consensus

– La redynamisation du Conseil Electoral Provisoire (CEP)

– La poursuite du processus électoral

– La gestion efficace et efficiente de l’Administration Publique

Par ailleurs, le Président Privert s’est félicité des réalisations effectuées dans ce court délai, notamment l’établissement du climat de confiance et de calme instauré tant au niveau de la population que celui des acteurs politiques engagés dans le processus électoral.

Jocelerme Privert continue d’exprimer sa volonté de respecter jusqu’au bout sa mission principale qui est de finaliser le processus électoral. Il a également exhorté les parlementaires à prendre leur responsabilité en se réunissant en assemblée nationale afin de prendre les dispositions qui s’imposent, comme l’indique l’accord politique du 5 février 2016.

Terminant son discours par « […] aujourd’hui je reste disponible attendant la décision de l’Assemblée Nationale. Les responsabilités qui m’ont été confiées à partir du cote de l’Assemblée Nationale le 14 février 2016, les responsabilités qui me sont imparties par la constitution […] je continue à les assumer jusqu’à ce que l’Assemblée Nationale se prononce sur la situation qui prévaut actuellement […] »

 

HL/ HaïtiLibre

Comments

comments