Le président Privert et la 1ère dame attaquée en justice pour usurpation de titre

Port-au-Prince, jeudi 23 juin 2016 (rezonodwes).- Les alliés et proches du secteur Tet Kale passent une autre vitesse dans la lutte pour déloger le président provisoire Jocelerme Privert du palais national. Tous les moyens sont utilisés contre l`infortuné Privert dans cette course effrénée contre la montre, pour le mettre hors d`état de diriger, avant toute séance en Assemblée Nationale.


Ce jeudi 23 juin, des proches des parlementaires hostiles au pouvoir en place ont sommé le président de la république « d`avoir sur l`heure et sans désemparer a décliner, ou d`avoir une heure d`horloge pour le faire par telle voie que de droit, la qualité qui l`habilite à occuper le palais national et à exercer les attributions du président de la république au delà du 14 juin 2016 date marquant l`échéance de son mandat de 120 jours. »

Par cette même requête, ils somment aussi le président, dès réception de cette présente de surseoir à poser tout acte relevant des attributions de la présidence.

Selon cet acte judiciaire, Jocelerme Privert et la premiere dame sont invités à comparaître au tribunal de première instance de Port-au-Prince dans le délai de trois jours francs prescrit à l`article 157 du code d`instruction criminelle par devant le doyen du tribunal ou tout autre juge par lui désigné,  alors en siège en sa chambre correctionnelle jugeant en ses attributions correctionnelles des 10 heures du matin et à suivre au besoin toutes les audiences subséquentes toujours les mêmes jours heures et attributions jusqu`au jugement définitif de l instance.

Comments

comments