Le soutien de la communauté internationale menacé

Dans une note, le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon affirme être profondément préoccupé par l’incertitude politique continue en Haïti.

Malgré un Jocelerme Privert rassurant, et 24 heures après un note conjointe des Ambassadeurs du Brésil, du Canada, de l’Espagne, de la France, des États-Unis d’Amérique, de l’Union Européenne, et le Représentant spécial de l’Organisation des États américains et de Sandra Honoré, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a senti nécessaire de faire une autre déclaration publique.

Dans la note le secrétaire général des Nations Unies dit:

“Le Secrétaire général est profondément préoccupé par l’incertitude politique continue en Haïti.

Le Secrétaire général note que cette situation se rajoute aux nombreux défis politiques et socio-économiques auxquels Haïti fait face. 

L’incertitude politique et les délais dans l’accomplissement du processus électoral ont le potentiel d’affecter négativement la stabilité dans le pays ainsi que le soutien de la communauté internationale envers Haïti.

Le Secrétaire général appelle l’Assemblée nationale à prendre une décision de manière urgente et à déterminer un arrangement viable pour la gouvernance provisoire qui assure l’achèvement des élections et le retour à l’ordre constitutionnel plein et entier sans plus attendre. 

Il invite toutes les parties prenantes à agir de façon responsable  dans l’intérêt de leur pays et à s’abstenir de toute incitation ou participation à la violence.”

Hier, tout juste après avoir rencontré ses Ministres au Palais National, Jocelerme Privert c’est adressé à la nation haïtienne.

Il a exprimé sa volonté de respecter jusqu’au bout sa mission principale qui est de finaliser le processus électoral.

Il a aussi demandé aux parlementaires de prendre leurs responsabilités en se réunissant en assemblée nationale afin de prendre les dispositions qui s’imposent sur son avenir, comme l’indique l’accord du 5 février 2016.

“J’encourage mes anciens collègues parlementaires à assumer pleinement leur responsabilité.

Je me rends disponible pour les décisions de l’Assemblée nationale”

En somme, Jocelerme Privert a décidé de rester en poste comme Président provisoire jusqu’à ce que l’Assemblée Nationale décide de son sort.

“La situation est sous contrôle.

Les autorités assument pleinement leur responsabilité, le gouvernement est fonctionnel.

Je continue d’assumer les responsabilités qui me sont imparties par la Constitution jusqu’à ce que l’Assemblée nationale se prononce sur la situation qui prévaut actuellement.”

Jocelerme Privert continuera à garantir les responsabilités de chef de l’État en attendant la décision de l’Assemblée nationale.

Personne ne sait encore quand se déroulera cette Assemblée Nationale.

Comments

comments