Les élections auront lieu le 9 octobre, Privert le dit à Medina, le CEP le confirme

« Quand est-ce que les élections vont avoir lieu en Haïti ?», question directe et précise du président dominicain au président haïtien samedi pendant une rencontre bilatérale au VIIe sommet de l’AEC à la Havane. « Les élections doivent avoir lieu le 9 octobre, d’après toutes les informations disponibles », a répondu Jocelerme Privert à Danilo Medina quelques heures avant la confirmation du CEP.

Visiblement intéressé par ce qui se passe de l’autre côté de l’île, Danilo Medina n’est pas passé par quatre chemins pour questionner Jocelerme Privert sur la situation politique en Haïti. Au Palais de la Révolution à la Havane, en marge du VIIe sommet de l’Association des Etats de la Caraïbe (AEC), les deux hommes d’Etat se sont entretenus pendant près d’une heure. Ce lundi, le Conseil électoral publiera le calendrier électoral, cependant, M. Privert dispose déjà d’informations qui lui font croire que le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu le 9 octobre. Ce que le CEP a confirmé quelques heures après à Port-au-Prince.

« A partir de la date de la publication du calendrier électoral, le CEP a besoin de 90 à 120 jours pour organiser les élections », a-t-il dit à son homologue Dominicain. « Donc, d’ici là, nous aurons à travailler ensemble pendant près d’un an », a indiqué M. Medina à M. Privert en souriant. Selon le président Dominicain, il a constaté des progrès en Haïti pendant les quatre mois de gouvernance provisoire de l’ex-sénateur. Des fleurs qui ont fait rougir de joie Jocelerme Privert.

« Est-ce que les deux candidats (NDLR : Jovenel Moïse et Jude Célestin ont accepté les recommandations de la Commission pour reprendre les élections ? », a demandé Danilo Medina à Privert. Ce dernier lui a fait savoir que Jude Célestin avait lui-même exigé la formation de la Commission. Donc, en public, il ne peut se permettre de ne pas l’accepter, a-t-il dit. S’agissant de Jovenel Moïs, Privert dit disposer d’informations qui laissent croire que le camp de l’ex-président Martelly a accepté la reprise de la présidentielle, parce que des gens disaient que la Commission allait écarter le PHTK du processus, a-t-il ajouté.

Le président Privert a souligné qu’il avait personnellement invité l’OEA, l’Union européenne et l’ONU à observer le travail de la Commission. « Ils ont tous reconnu que la Commission a fait un travail technique et exceptionnel », s’est félicité M. Privert.

Au cours du tête-à-tête présidentiel les questions relatives aux relations commerciales entre les deux pays ont été également abordées, Privert a indiqué à son homologue que son plus grand défi est de doter le pays d’un président légitimement et démocratiquement élu en 2017.

Danilo Medina qui brigue un second mandat à la tête de son pays, en a profité pour inviter Jocelerme Privert à son investiture qui aura lieu le 16 août à Santo-Domingo.

Nouvelliste.

Comments

comments