Mercredi 7 juin : Les News en bref…

Radio Méga | Jonas Dorisca

Remontée spectaculaire des actes de banditisme en Haïti, notamment dans la région métropolitaine de Port-au-Prince, le premier ministre Jacques Guy Lafontant renouvelle la détermination du gouvernement et du CSPN en particulier à œuvrer en vue de maintenir un climat sécuritaire stable dans le pays. Le président du Conseil supérieur de la Police nationale en appelle à cet effet à une meilleure collaboration de la population avec l’institution policière pour des actions plus efficaces sur le terrain.

Le directeur général de la Police nationale, Michel-Ange Gédéon, pour sa part, a déploré la faiblesse du système judiciaire ou une complicité de certains éléments de ce système avec les malfrats qui a permis et permet encore la libération express d’un ensemble de grands bandits arrêtés par les forces de l’ordre. « La plupart des derniers actes de criminalité commis dans la capitale sont l’œuvre de ces malfrats », a martelé M. Gédéon qui promet que ces derniers vont, à nouveau, être traqués par la Police qui, dit-il, sera sans pitié.

Le députe Antoine Rodon Bien-Aimé impute au gouvernement la totale responsabilité dans cette remontée spectaculaire de l’insécurité dans la capitale. Pour le parlementaire, cette situation est le corollaire d’un grand problème de Renseignement dont souffre le pays, informant que l’argent du budget destinée à cet effet aurait été désaffectée et allouée à la caravane de changement du président Jovenel Moise.

Haïti-Elections

Le sénateur Guy Phillippe détenu depuis le mois de janvier 2017 aux Etats-Unis pour trafic de la drogue ne pourra pas être remplacé au Sénat, du moins pour l’instant. Le conseil électoral provisoire n’a pas de mandat pour réaliser des élections destinées à combler ces vides, a indiqué le président du CEP Léopold Berlanger.

Par ailleurs, le numéro 1 du conseil électoral a annoncé, dans une dizaine de jours, la publication du calendrier de la réalisation des élections indirectes, dont le coût est chiffré à 7 millions de dollars américains. M. Léopold Berlanger rappelle que ces scrutins, qui n’ont jamais été réalisés depuis l’adoption de la constitution haïtienne, concernent les collectivités territoriales.

Le Maire de Pétion-ville, Dominique St-Rock se dit déterminé à poursuivre jusqu’au avec l’opération « la ri blanch » lancé il y a plusieurs semaines en vue de débarrasser rues et trottoirs de la commune des marchands qui l’ont envahi. Il dénonce un groupe d’individus, y compris un délégué de la commune, qui cherchent à tout prix à mettre des bâtons dans les roues de cette opération.

L’Union nationale des normaliens haïtiens (Unnoh) et son patron Josué Mérilien veulent poursuivre jusqu’au bout avec cette bataille enclenchée depuis plusieurs mois pour l’amélioration des conditions de travail des enseignants. Une nième manifestation est annoncée par pour ce jeudi 8 juin dans la capitale.

D’un autre côté, les syndicats ouvriers qui réclament un salaire minimum de 800 gourdes observent, à partir de cette semaine, une trêve profit des discussions engagées, depuis le lundi 5 juin 2017, avec le patronat et le gouvernement. C’est en tout ce qu’a annoncé Fignolé Saint Cyr, le secrétaire général de la Centrale autonome des travailleurs haïtiens (Cath).

Jonas Dorisca

  • jdorisca2@yahoo.fr

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *