Haïti – Éducation : Les corrections du Bac paralysées par une grève

Depuis lundi, les professeurs, impliqués dans la correction des épreuves du baccalauréat affecté au Lycée Toussaint Louverture, siège central du processus, ont totalement cessé leur travail de correction, remettant en cause l’échéance de la publication des résultats prévus le 10 août prochain.

Ils réclament de meilleures conditions de travail, contestant la décision du Ministère de l’Éducation qui au lieu d’augmenter leurs salaires comme demandé les a réduit à 19,000 gourdes (16,000 Gdes pour 18 jours de travail de correction, et 3,000 pour les frais de restauration) alors qu’ils percevaient avant, 21,000 gourdes un montant déjà jugé insuffisant (18,000 Gdes pour 18 jours de travail de correction, et 3,000 pour les frais de restauration).

Le Ministère justifie sa décision en raison d’un manque de fonds disponible pour répondre aux revendications des professeurs-correcteurs, qui a causé cet arrêt de travail. Le Ministère invite à la reprise des corrections afin de respecter le calendrier. Dans le cas contraire les professeurs rapportent que le Ministère aurait laissé entendre, qu’il prendra les moyens pour la poursuite du processus de correction, avec ou sans les professeurs ce qui est loin de calmer les esprits…

PI/ HaïtiLibre

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *