Haïti-Élections : Le Cep et la Pnh se déclarent prêts pour les Législatives du 9 août

Vendredi 31 Juillet, 2015 Port-au-Prince, Haïti – Le Conseil électoral provisoire (Cep) et la Police nationale d’Haïti (Pnh) sont prêts pour les élections du 9 août prochain, selon ce qu’assurent le président du Cep, Pierre-Louis Opont, et le chef de la police, Godson Orélus, lors d’une conférence de presse dans la soirée du 30 juillet.

Le premier ministre Evans Paul et plusieurs membres de son cabinet ont pris part à cette rencontre, première d’une série annoncée autour des Législatives.

Un peu plus de 5 millions d’électeurs et électrices doivent choisir 119 députés et 20 sénateurs lors de ce scrutin attendu dans 9 jours.

« La police est prête….notre plan de sécurité est prêt », martèle le chef de la police avant d’avancer une liste partielle d’interdictions en rapport à l’événement électoral.

La vente de boissons alcoolisées, le port d’arme par des civils, les activités de rue sont formellement interdits dès le vendredi 7 août à minuit.

« La voie publique sera réservée à la police et à la population en train de vaquer à ses activités (de vote) », affirme Orélus.

Les boîtes de nuit ne pourront pas fonctionner et la circulation des véhicules subira des restrictions le jour du vote.

Le ministre chargé des questions électorales, Fritz Jean Louis, a fait savoir, pour sa part, que tous les bulletins de vote ont été livrés et seront transportés vers les centres de vote estimés à 1508 au cours de la semaine prochaine.

De plus, le décaissement d’une première partie des subventions aux partis politiques a commencé cette semaine, a t-il précisé.

Il ne reste plus que la formation des 41 mille membres de bureau de vote, selon le président du Cep, ajoutant que les opérations débuteront à 6 heures le 9 août.

Le Cep pourra utiliser les locaux des établissements scolaires publics pour ces Législatives. Et le premier ministre Evans Paul a appelé à la protection de ces espaces à l’occasion de ce qu’il considère comme « une grande fête de la démocratie pour le peuple ».

Le chef du gouvernement a tenu à rappeler que l’organisation de ces élections fait partie de l’une des principales missions assignées par le président Michel Martelly à son équipe installée en janvier 2015.

Un nouveau président de la république, des maires et représentants des collectivités territoriales doivent également être élus le 25 octobre prochain.

Source/ AP

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *