Haïti-RD : Un sit-in à Malpasse le 4 août 2015 pour défendre la dignité des Haïtiens

Vendredi 31 Juillet, 2015 Malpasse – Un sit-in est prévu pour le mardi 4 août 2015 à Malpasse (Ouest), pour défendre la dignité des Haïtiens notamment ceux qui vivent en République dominicaine, annoncent des organisations de la société civile haïtienne.

Ce sit-in entend pousser le gouvernement haïtien à prendre des mesures sérieuses contre la République dominicaine pour le respect du droit des Haïtiens, indique Jean Robert Argant, coordonnateur du Collectif 4 décembre, lors d’une conférence de presse.

Les organisations comptent appeler les autorités dominicaines à respecter le droit des ressortissants haïtiens qui sont exposés à de multiples agressions en territoire dominicain.

Lancée par le Collectif du 4 décembre avec l’appui d’une quinzaine d’organisations, une marche organisée en faveur de la « dignité nationale » a rassemblé des milliers de personnes, le mardi 21 juillet à Port-au-Prince.

À l’issue de cette marche, une lettre exposant des exigences au gouvernement a été remise par les manifestants au premier ministre Evans Paul.

Les manifestants ont exigé du pouvoir en place des mesures drastiques contre la République Dominicaine qui ne cesse d’infliger des humiliations aux migrants haïtiens en les rapatriant massivement et en déportant des Dominicains dénationalisés vers Haïti.

Ces rapatriements de ressortissants haïtiens et de Dominicains d’origine haïtienne se sont multipliés en violation des droits humains depuis le 17 juin avec la fin du programme dominicain d’enregistrement des étrangers.

« Des gens ont été rapatriés alors que leurs dossiers d’enregistrement sont à l’étude », dénonce le président du Conseil d’Administration du Groupe d’’appui aux rapatriés et réfugiés (Garr), Philippe Jean Thomas, appelant les autorités haïtiennes à intervenir pour protéger les ressortissants haïtiens.

Entre temps, un rapport de la mission d’observation de l’Organisation des États américains (Oea) recommande le dialogue entre Haïti et la République Dominicaine sous sa médiation.

Des mécanismes d’une entente autour de la crise migratoire doivent également être établis entre les deux pays.

Source/AP

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *