Haïti – Sécurité : L’Académie Nationale de Police accueille la 3ème Promotion d’élèves commissaires

Mardi matin l’Académie Nationale de Police située sur la Route de Frères, a accueilli la 3ème Promotion d’élèves Commissaires de la Police Nationale d’Haïti (PNH).

Michel-Ange Gédéon, le Directeur Général de la PNH dans son discours de circonstance aux nouveaux postulants a déclaré

« […] Le 3 novembre 2016, lors de l’entrée de la dernière cohorte d’élèves inspecteurs, j’avais annoncé un concours pour inspecteurs divisionnaires dans le respect scrupuleux de nos textes normatifs. Après ce concours, vous êtes, aujourd’hui, mesdames et messieurs parmi les inspecteurs divisionnaires, ceux et celles habilités à suivre des cours qui feront de vous des commissaires de police.

[…] Vous êtes tous passés par la grande porte. Ce n’est pas en faisant des accrocs à la loi et aux règlements que vous êtes là. Ce n’est pas non plus par lutte d’influence, favoritisme ou népotisme que vous avez franchi le seuil de l’Académie Nationale de Police, mais bien par votre capacité, votre aptitude et votre grande culture. Je vous en félicite. Vous êtes ici pour que l’attitude puisse suivre l’aptitude.

Comme moi, vous rêvez d’une police professionnelle. Si tel est le cas, je vous demande de retenir que la réussite au concours ne doit pas faire de vous ipso facto des commissaires. Le concours atteste tout simplement que vous avez la base et les acquis exigés pour suivre la formation de commissaires. Que vaut un commissaire s’il a le grade sans les compétences et les habiletés nécessaires ? Je vous laisse le soin d’y réfléchir.

[…] Vous aurez des hommes et des femmes sous vos responsabilités. Il n’y a pas de “leadership” sans l’exercice de l’autorité. Je voudrais vous rappeler que l’exercice de l’autorité vient avec le respect que le subalterne voue à son chef. Au-delà de l’autorité traditionnelle, l’autorité statutaire, l’autorité charismatique et l’autorité légale, il y a une forme d’autorité que confèrent la compétence et le sérieux. Ce type d’autorité est parfois plus important que les quatre autres, car il amène une obéissance naturelle sans hausser le ton, sans se faire prier. Sans cette obéissance spontanée et naturelle, l’autorité s’exerce de façon problématique.

[…] Je vous laisse entre les mains de la Direction de l’ANP. J’entends qu’elle me rende des professionnels confirmés, avec le sens du devoir et le souci du travail bien fait dans le respect de la loi et des règlements de l’institution. »

HL/ HaïtLibre

Comments

comments