La RD va cesser d’approvisionner Haïti dans 3 jours

Vendredi 31 Juillet, 2015 Santo Domingo, RD – En signe de protestation pour les 60 camions qui ont été attaqués et endommagés avec des pierres et pillés par des foules en Haïti, la « Federación Nacional de Transporte Dominicano » (Fenatrado) va suspendre à partir de lundi tout trafic vers Haïti en l’absence de sécurité des conducteurs et des biens,

Jeudi matin en conférence de presse, Blas Peralta, le Président de la Fenatrado accompagné de plusieurs dirigeants syndicaux et de chauffeurs victimes d’attaques par des haïtiens, a expliqué que lors de la tenue du marché bilatéral à Jimani vendredi 25 juillet, deux haïtiens se sont battus avec leur machette, un autre a sorti une arme et a tué son compatriote, puis plusieurs haïtiens ont emmené le corps en Haïti et ont dit qu’il avait été tué par les Dominicains.

Suite à cette accusation, une foule a commencé à jeter des pierres et brisée les vitres, et brûlé des pneus de 60 de nos camions et 20 de nos camarades ont reçu des coups et blessures diverses, certains ont dû être admis à l’hôpital de Jimani Melenciano. Des individus ont également volé les marchandises, ciment, fer à béton, médicaments, aliments et des tissus destinés à des zones franches que ces camions transportaient en Haïti […] ces actions ont été commises entre vendredi et dimanche » a indiqué le Président de la Fenetrado, précisant que les dommage aux camions s’élèvent à plus de 100 millions de pesos, sans compter le vol des marchandises.

« Compte tenu de ces actes de sauvagerie, nous avons pris la décision, jusqu’à ce que les gouvernements dominicain et haïtien, acceptent de respecter les accords […] et que le gouvernement haïtien paie pour les dommages causés aux camions ainsi que pour les biens volés en Haïti, qu’aucunes marchandises ne sera transporté à Haïti […] Nous regrettons d’avoir à prendre cette mesure désagréable, mais jusqu’à ce que les gouvernements haïtiens et dominicains nous garantissent nos propriétés et la vie de nos conducteurs, aucun camion n’ira en Haïti, nous nous excusons envers nos clients qui utilisent nos services et espérons qu’une solution rapide sera trouvée à ce problème ».

Peralta a rappelé que chaque jour, 200 camions transportant de la nourriture et d’autres biens, entrent en Haïti par des sociétés affiliées à la Fenatrado.

Source/ HL

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *