Le ministre de l’Agriculture agressé par le frère de la 1ère Dame Sophia Martelly

Mercredi 8 Juillet, 2015 Port-au-Prince, Haïti – « Le ministre de l’Agriculture, l’agronome Fresner Dorcin, a effectivement été agressé par Kiko St Rémy, le frère de la première dame Sophia St Rémy Martelly », a confié au journal une source gouvernementale. Les faits se sont produits samedi, à Pétion-Ville, chez Claudia St-Rémy Champagne, a ajouté cette source sous le couvert de l’anonymat.

L’insatisfaction par rapport à l’obtention d’un contrat de quelque 30 millions de gourdes a fait sortir de ses gonds Kiko St Rémy, a souligné cette source. « J’ai trop fait pour vous pour avoir aujourd’hui ce kaka aran », a craché Kiko St Rémy au moment de frapper Fresner Dorcin au torse, a affirmé cette source.

Le ministre de l’Agriculture, proche de Kiko St Remy, avec qui il a grandi aux Gonaïves, s’est attiré la foudre de ce dernier après avoir effectué des réaffectations budgétaires d’un montant de 517 millions de gourdes avec l’assentiment du chef de l’Etat pour financer des travaux jugés prioritaires, a révélé cette source, qui souligne que Dorcin, en passe d’annoncer sa démission, était pris dans un engrenage.

Il se devait de garder la confiance de Michel Martelly et satisfaire ses mentors, ses parrains, a expliqué une autre source, à Damien. « Il avait affaire avec shango », a illustré un agronome de Damien, sarcastique. Au sein du gouvernement, cette agression a créé un « certain malaise ». « Le PM a réagi et qualifié d’inacceptable ce qui s’est passé », a révélé, toujours sous le couvert de l’anonymat, une autre source gouvernementale.

Pour sa part, le conseiller spécial du président, Me Grégory Mayard Paul, aurait qualifié le comportement de Kiko St Rémy de « pas sérieux » et de « manque d’égard ». Les deux chefs de l’exécutif sont actuellement en voyage à l’extérieur.

En principe, le ministre de l’Agriculture, Fresner Dorcin, devrait prendre l’avion mercredi afin de rejoindre le chef du gouvernement en Italie, à l’Expo de Milan où Haïti sera mise à l’honneur. Le ministre de l’Agriculture est censé faire la promotion des potentiels du secteur agricole en Haïti dans un contexte où le chef de l’Etat, revenu de la réunion du CELAC-UE, a annoncé que l’agriculture est sa priorité.

Pour Pierre Ésperance du RNDDH, il n’y a aucune surprise. Le beau-frère du président, Kiko St Rémy, a fait main basse depuis le départ du Premier ministre Laurent Lamothe sur les douanes et l’APN. Il y a placé ses pions qui lui versent beaucoup d’argent, a expliqué Pierre Ésperance, citant les deux changements effectués depuis le départ de Lamothe à la direction de l’AGD.

« Si le ministre de l’Agriculture a effectivement été agressé, il doit démissionner et porter plainte contre son agresseur », a dit Pierre Ésperance, qui rejette d’un revers de main la thèse que le chef de l’Etat n’est pas trempé dans les « combines de Kiko ».

« C’est lui qui a signé les arrêtés de nomination et de révocation des directeurs de la douane », a illustré Pierre Ésperance, qui regrette que le président Michel Martelly ne soit pas parvenu en plus de quatre ans de mandat à séparer les affaires de l’Etat de celles des membres de sa famille ou de sa belle-famille.

Les tentatives d’obtenir un commentaire de Kiko St Rémy sont restées vaines. L’homme, considéré comme un poids lourd du régime Tèt Kale, avait fragilisé Laurent Lamothe en participant à une manifestation de l’opposition en novembre 2014. Avec l’ex-Premier ministre, il ne filait pas le grand amour. Kiko St Rémy roule maintenant avec Bouclier, une structure politique qui vise le pouvoir au cours des prochaines élections.

Source/Le Nouvelliste

Comments

comments