L’hôtel Marriott accueille un camp d’été de jeunes handicapés

Mercredi 8 Juillet, 2015 Port-au-Prince, Haïti – C’est avec ce même esprit d’engagement social qui imprègne Marriott à travers le monde, que l’hôtel Marriott de Port-au-Prince accueillera le 10 juillet, pour un camp d’été de 5 jours, près de 70 enfants handicapés du Centre Saint-Vincent. Au cours de leur séjour, entièrement pris en charge par l’hôtel, ces jeunes souffrants de différents handicaps moteurs (paralysés, amputés), sensoriels (aveugles et sourds) ou mentaux profiteront des activités proposées lors du Camp Jacobs organisé chaque été au mois de juillet par l’ONG « Jacob’s Color Link Initiative » (JCLI)

Des professionnels certifiés en éducation, arts créatifs, musique et thérapies cognitives encadreront une trentaine de moniteurs bénévoles, pour développer des programmes accessibles aux enfants, selon leurs capacités « Les activités holistiques et thérapeutiques, sont conçues pour élargir leurs perspectives, pour améliorer leur estime de soi, augmenter leur compétences quotidiennes et leur donner des opportunités d’optimiser l’éducation qu’ils reçoivent et enfin, de mieux s’intégrer dans la société » a expliqué Tom Landry, Fondateur et Directeur exécutif de la JCLI, qui organise le camp.

Du 10 au 15 juillet, ces jeunes hébergés au Marriott, suivront un emploi du temps ludique et thérapeutique incluant des jeux, des activités artistiques mais aussi des soins offerts par la marque cosmétique AVEDA, sous forme de massages et de soins « Toute l’équipe du Marriott Port-au-Prince est très enthousiaste à l’idée d’offrir à ces enfants cette magnifique opportunité, alors qu’ils n’auraient jamais eu accès à un hôtel de classe internationale comme le nôtre » a confié Peter Antinoph, le Directeur Général du Marriott.

Des animateurs qualifiés organiseront les activités aquatiques (la piscine du Marriott est la seule en Haïti équipée d’une plateforme d’accès pour handicapés), physiques et thérapeutiques appropriées en fonction de chaque jeune participant. L’hôtel offrira trois repas par jour ainsi que trois snacks. L’encadrement médical sera assuré par du personnel médical et infirmier diplômé et bénévole.

« Ce camp fait une réelle différence dans la qualité de vie des pensionnaires de Saint Vincent […] L’an dernier nous étions à Kaliko Beach, ce fut extraordinaire et tous ceux qui nous ont accompagnés peuvent témoigner des bienfaits pour tous de ce moment exceptionnel. Chacun de ces jeunes a la capacité de jouer un rôle aimant et inspirant dans notre société et dans nos vies » a conclut Tom Landry.

Source: HL

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *