Mercredi 12 juillet : Les News en bref

Radio Méga | Jonas Dorisca

Crise autour de l’ajustement du salaire minimum, tous les regards sont rivés sur le président Jovenel Moise auquel il revient de prendre la dernière décision dans ce dossier. Va-t-il publier le rapport du CSS recommandant un maigre ajustement de 35 gourdes, comme le veulent les patrons, ou se pencher du coté des ouvriers réclamant une augmentation de 500 gourdes? Le suspense est total.

Entre-temps, les ouvriers de la sous-traitance continuent de faire pression sur le chef de l’Etat pour qu’il rejette le rapport du CSS. Le salaire minimum qui est à 300 gourdes doit passer à 800 gourdes, exigent les ouvriers qui manifestent depuis lundi dans la capitale.

Vote hier au Sénat de la république d’une résolution demandant au président de la République de ne pas publier dans le journal officiel Le Moniteur le rapport du CSS. Le chef de l’Etat est invité par les sénateurs à consulter d’abord des experts sur les indices macro-économiques avant de prendre une décision dans cette affaire.

Des économistes haïtiens partent, eux aussi, en guerre contre le maigre ajustement de 35 gourdes du salaire minimum proposé par le CSS, dans son 4e rapport. Il s’agit là d’une provocation, a dit Kesner Pharel; tandis que pour l’économiste Camille Charlmers, le rapport du CSS n’est que l’expression d’un parti pris en faveur des intérêts des patrons de la sous-traitance.

Des anciens directeurs généraux, ministres et chefs de gouvernements continuent de défiler au Sénat pour répondre aux questions de la commission d’enquête du Grand corps sur l’utilisation des fonds du PetroCaribe. Hier a été le tour de l’ancien premier ministre Jean-Max Bellerive.

Lutte contre la circulation d’armes à feu illégales dans le pays, la Police nationale haïtienne a procédé, hier à l’Académie de la PNH, à la destruction de plus de 350 armes à feu de divers calibres. Un total de 155 de ces armes avaient été saisies dans le cadre des différentes opérations des forces de l’ordre.

Décès hier à Port-au-Prince du grand écrivain haïtien Jean-Claude Fignolé, à l’age de 76 ans. L’auteur de « Les Possédés de la pleine lune » et l’un des fondateurs du courant littéraire le Spiralisme est mort des suites d’une complication cardiaque, a appris, avec consternation, la Rédaction de radio Méga.

Comments

comments