Moise Jean Charles veut travailler pour le départ de la Minustah et a la mise en place d’une nouvelle Armée

Jeudi 30 Juillet, 2015 Port-au-Prince, Haïti – Le candidat à la présidence de la plateforme PITIT Dessalines, l’ancien sénateur Moïse Jean-Charles, a réaffirmé ce mardi 28 juillet 2015, sa détermination à travailler au départ des casques bleus d’Haïti pour permettre au pays de retrouver sa souveraineté.

Il y a 100 ans que nous sommes sous occupation américaine, a dit Moïse Jean-Charles, indiquant que même après le départ des marines en 1934, l’administration américaine a toujours su trouver une façon de contrôler le pays, notamment à travers ses ambassadeurs accrédités à Port-au-Prince. L’ex-parlementaire promet une indépendance économique au peuple haïtien et plaide en faveur de la mise en place d’une armée capable entre autres, d’assurer la protection des frontières., reprenant ainsi un voeu cher au président Michel Martelly.
Il a aussi appelé le conseil électoral à ne pas céder aux pressions du pouvoir en place et d’une frange de l’élite économique qui, a-t-il dit, ne souhaitent pas que les prochaines élections aient lieu cette année dans le pays. Estimant avoir une longueur d’avance sur ses concurrents, Moïse Jean-Charles a dénoncé la velléité d’instaurer un gouvernement de transition en vue, a-t-il dit, de le ralentir.

Source/AHP

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *