Vendredi 7 juillet : Les News en bref

Radio Méga | Jonas Dorisca —

L’UCREF a enfin un nouveau Directeur général. Il s’agit de Joseph Oldy Bellegarde qui remplace à ce poste Me Sonel Jean François, révoqué il y a plusieurs mois par le chef de l’Etat.

Il faut dire qu’un autre directeur, Fritz Jean, avait été, le 17 avril dernier, nommé par le président Jovenel Moïse en remplacement de Sonel Jean François. Mais ce dernier n’a jamais pu être installé, malgré une tentative en ce sens.

L’ancienne première ministre Michèle Duvivier Pierre-Louis auditionnée hier, autour de la gestion du fonds de PétroCaribe, par la 2e version de la commission Éthique et Anti-corruption au Sénat de la République. Cette audition a aidé à mettre la commission sur la piste de plusieurs ministres, a déclaré son président, le sénateur Evalière Beauplan qui promet un travail dénué de tout esprit de partialité et de méchanceté.

Les étudiants de la faculté d’Ethnologie continuent de réclamer justice pour leur camarade Jean John Rock Gourgueder. Dans une manifestation hier dans la capitale, les jeunes ont vertement critiqué le laxisme du chef du Parquet de Port-au-Prince, Ocname Clamé Daméus qui n’a toujours pas mis l’action publique en mouvement, malgré les plaintes déposées contre le doyen de ladite faculté, Jean Yves Blot qui a roulé son véhicule sur la victime.

Enième sit-in du Moleghaf (Mouvement de Liberté, d’Egalité des haïtiens pour la Fraternité) ce jeudi devant les locaux de l’ambassade américaine à Port-au-Prince. Au menu des revendications : départ de la Minustah, justice et réparation pour les victimes du choléra et dénonciation de l’ingérence de la communauté internationale dans les affaires internes du pays.

Elections indirectes, les sénateurs ont voté hier une résolution demandant à l’Exécutif d’intervenir auprès du CEP aux fins de surseoir à l’organisation des élections indirectes annoncées jusqu’à l’adoption par l’exécutif et le Parlement d’un cadre légal pour les collectivités territoriales. Cette résolution a été proposé par les sénateurs Carl Murat Cantave, Kédelaire Augustin, Pierre François Sildor, Joseph Lambert et Francenet Dénius.

Rien que pour le mois de juin écoulé, les autorités dominicains confirment avoir rapatrié en Haïti plusieurs milliers de ressortissants Haïtiens. Des rapatriements réalisés dans la négation totale des droits de nos compatriotes, dont certains déclarent avoir même été victimes d’actes de viols collectifs de la part de soldats dominicains.

 

Jonas Dorisca/Radio Méga

Comments

comments