Haïti-Société: À Petit-Goâve, les habitants de la localité Allemand ont Soif

Petit-goave|Société

Par Delmondo Charlemagne

À l’instar du reste de la commune de Petit-Goâve, dans le département de l’Ouest, la localité Allemand, dans la sixième section communale Trou Canari, fait face à plusieurs problèmes sociaux de base, dont l’absence d’eau potable.

Dans cette localité située au cœur de la 6ème section communale de Petit-Goâve, trouver de l’eau potable n’est pas facile. On dirait un calvaire pour les habitants de la zone. D’Allemand à Ti Corail, le parcours est long, soit 2 heures de temps à parcourir pour trouver de l’eau dans une source.

Ils sont partis en cohorte tous les matins et tous les après-midi à la recherche de l’eau pour subvenir à leur besoin (boire, cuisson…), etc. Sur toute la route, ils s’amusent en donnant des blagues pour ne pas se laisser emporter par le découragement, compte tenir de la distance à parcourir.

Le trajet est long et parfois les animaux utilisés pour faire le transport font la tête de pioche. Les riverains parcourent, en moyenne, 6 kilomètres pour trouver de l’eau à boire.

« Nous nous demandons parfois si les autorités étatiques savent qu’il y a des gens qui vivent ici », se questionne un pasteur, de la zone, d’un ton désespéré.

L’eau est essentielle à la santé des Hommes et à la vie sur la terre, dit-0n.

Si l’eau c’est la vie, cette franche de Petit-Goâve, ville située à 68 kms de la capitale haïtienne, Port-au-Prince, est à bout de souffle. Les déclarations du pasteur en témoignent.

Certains habitants ont le même discours : « on nous visite chaque 4 ans pendant la période électorale. Toujours des promesses non tenues. Après les élections, ils ont tout oublié », a expliqué un notable de la zone.

Face à cette situation lamentable, des dirigeants des Organisations communautaires, considérées comme des piliers de développement dans les milieux reculés, exigent, du pouvoir local et central, la construction de plusieurs citernes d’eau potable pouvant desservir la localité Allemand et ses environs.

Notons, qu’à  Arnoux, 2ème plaine, la situation n’est pas différente, plusieurs milliers de gens ont soif.

 

Delmondo Charlemagne

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *