Haïti – FLASH : Plusieurs centaines d’haïtiens risquent d’être expulsés du Canada

Après l’expiration du délai d’un deuxième et ultime sursis de 6 mois, accordé par le gouvernement Trudeau à quelque 1,300 personnes en grande majorité des haïtiens arrivés au Québec après le séisme de 2010 et toujours sans statut ; seuls 300 haïtiens menacés d’expulsion ont profité de ce sursis pour tenter de régulariser leur situation migratoire, pour éviter d’être déporté en Haïti, leur pays d’origine.

Rappelons que cette situation découle d’une décision du Gouvernement canadien en décembre 2014, de lever la suspension de renvoi en Haïti et au Zimbabwe, estimant que la situation dans ces deux pays avait évolué. On estime que cette mesure concernait à l’époque environ 3,200 Haïtiens et 300 Zimbabwéens

Suite aux appels de la communauté haïtienne, cette mesure de déportation avait été suspendue une première fois, jusqu’au 1er juin 2015. 2,200 personnes avaient fait des demandes pour rester au Canada et 90% de ces demandes avient été acceptées selon les sources officielles

Alors que plusieurs centaines d’haïtien risquent aujourd’hui la déportation en Haïti, faute d’avoir fait une demande de régularisation de leur situation migratoire au Canada, le Bloc québécois souhaiterait que toutes les personnes concernées obtiennent globalement leur résidence permanente, pour des raisons humanitaires, sans qu’on étudie chaque cas en particulier…

SL/ HaïtiLibre

Comments

comments