Les JO 2016, c’est fini: la grande cérémonie de clôture des Jeux en images

Après 16 jours de compétition et 306 titres distribués, les «  merveilleux  » JO-2016 ont été clôturés sous la pluie et dans le vent dimanche soir au Maracana, où Rio a transmis le drapeau olympique à Tokyo, hôte des prochains Jeux en 2020.

Nafi Thiam, championne olympique de l’heptathlon, portait le drapeau du Team Belgium au début de la cérémonie lors de l’entrée des 207 porteurs et porteuses de drapeaux, suivie de celle des athlètes dans le Stade de Maracana. Peu après, la vasque olympique a été éteinte par une fausse pluie à l’issue d’une cérémonie de près de deux heures trente célébrant la grandeur de la culture brésilienne.

© Reporters
© Reporters

© Reporters
© Reporters

Hôte de la prochaine édition, Tokyo a d’emblée placé le curseur entre sérieux et modernité. Après que la gouverneur Yuriko Koike a reçu symboliquement le drapeau olympique, le premier ministre Shinzo Abe s’est retrouvé au centre de la scène, sur un promontoire, grimé en Super Mario.

Deux absents de marque

Ce fut la seule surprise d’une soirée très convenue, entre tableaux colorés et salsa pour terminer, devant des tribunes par endroits très clairsemées. Jusqu’à l’extinction de la vasque olympique, grande absente des JO, car déplacée dans le centre-ville de Rio pendant toute la durée des Jeux.

Entre deux allocutions, les regards se sont posés sur la tribune d’honneur, où siégeaient huit chefs d’État. mais il y avait deux absents de marque. D’abord le président du Brésil par intérim, Michel Temer. Hué lors de la cérémonie d’ouverture, il «  passe le week-end à Brasilia  », selon son service de presse. Mais aussi Patrick Hickey, membre éminent du CIO. Incarcéré depuis 72h dans une prison de haute sécurité de Rio, ce cacique de 71 ans est mis en cause dans un réseau de revente illégale de billets qui a généré au moins 2,8 millions d’euros de recette, selon la police.

Les dernières médailles

Avant la clôture solennelle, les dernières médailles d’or ont trouvé un propriétaire. Comme prévu le 306e et dernier titre olympique est revenu aux États-Unis qui ont balayé la Serbie (96-66) en finale du tournoi de basket-ball messieurs.

Voilà donc le pays-hôte comblé : au-delà des réserves sur l’organisation et le faible niveau de performance globale pour une nation de 200 millions d’habitants (13e au tableau des médailles, avec 7 titres et au total 19 podiums), le Brésil est médaillé d’or de « ses » Jeux en football et en volley ; les deux sports dominants dans le pays. L’honneur est sauf !

© Reporters
© Reporters

© PhotoNews
© PhotoNews

© Reporters
© Reporters

© Reporters
© Reporters

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *