Petit-Goâve: 45 avocats pressent le CSPJ d’autoriser la prestation de serment de Me Alcide Laguerre comme Commissaire du Gouvernement

Vendredi 5 août 2016, Me Emmanuel Tataille, le Doyen du Tribunal de Première Instance (TPI) de Petit-Goâve, a écrit à Me Jules Cantave, Président du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) pour lui demander d’intervenir auprès du barreau de l’ordre des avocats de Petit-Goâve pour un dénouement heureux de la paralysie, depuis le 28 juillet dernier, par les avocats du barreau, d’une session criminelle sans assistance de Jury débutée le 25 juillet qui devait traiter 85 dossiers.

Le Doyen du TPI précise dans sa lettre que « […] selon les déclarations des dits avocats, cet arrêt de travail viendrait du fait que le CSPJ refuse d’accorder lsation au Décanat, de procéder à la prestation de serment de Me Alcide Laguerre comme Commissaire du Gouvernement Près le tribunal de première instance de Petit-Goâve.

Les avocats n’entendent pas démordre de leur position et revendiquent à tort et à travers la prestation de serment de Me Alcide Laguerre comme commissaire du Gouvernement.

Le Doyen, en sa qualité de mineur, apprécierait que le CSPJ fasse, en urgence, son intervention auprès du barreau de l’ordre des avocats de Petit-Goâve, ce, pour un dénouement heureux de cette crise […] »

Outre cette correspondance, 45 avocats du barreau ont renouvelé dans une pétition qu’ils ont adressée au CSPJ leur appui inconditionnel à la nomination de Me Alcide Laguerre et demandent au CSPJ d’autoriser la prestation de serment de Me Alcide Laguerre nommé « Commissaire » par le Gouvernement.

FLASH dernière nouvelle :

Notre Correspondant nous informe que vendredi aux environs de 10h00 a.m. certains avocats du barreau de Petit-Goâve ont durci leur mouvement de revendication en faveur de l’installation de Me Alcide Laguerre. Ils ont procédé à la fermeture des portes du Parquet et du tribunal de première instance de Petit-Goâve « Les avocats protestataires se sont servis, à la place des arguments, des livres de loi et des règles de procédure, de marteaux et de clous pour fermer avec une rare violence les portes du Parquet de la ville ».

HL/ HaïtiLibre / Guyto Mathieu13924831_1248600721852051_8165107429066033984_n

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *