Désignation prochaine d’un candidat à la présidence pour représenter le secteur protestant

Jeudi 3 Septembre, 2015 Port-au-Prince, Haïti – Un candidat parmi trois désignés devrait être choisi prochainement pour représenter le secteur protestant aux élections présidentielles du 25 octobre 2015.

« Jean Chavannes Jeune (Canaan), Clarens Renois (Union nationale pour l’intégrité et la réconciliation / Unir) et Jean Palème Mathurin (Plateforme politique G18 / Ppg18), sont issus du premier tri effectué », fait savoir le candidat à la présidence et véritable instigateur de ce mouvement de rassemblement du secteur, Clarens Renois, joint au téléphone par l’agence en ligne AlterPresse.

Ces trois candidats sur sept ont été désignés, le mardi 1er septembre, à l’issue d’une rencontre autouru choix d’un candidat unique devant représenter le secteur protestant aux élections présidentielles.

« Lors du vote, Jean Chavannes Jeune a obtenu 8 voix, Clarens Renois 7 voix. Il y a eu un deuxième tour de vote, parce qu’il y avait deux candidats ex aequo, avec 4 voix, Jean Palème Mathurin et Reynold Jean Claude Bazin. Par la suite Jean Palème Mathurin a obtenu le plus de votes que son concurrent », explique le candidat d’Unir..

Aucune date exacte n’est encore fixée pour le prochain vote devant permettre de désigner un candidat unique.

Ce premier tri n’était pas la mer à boire, estime Renois, indiquant, toutefois, que « cela n’a pas été facile, puisque chaque candidat espérait obtenir l’approbation du secteur avec ses arguments ».

5 des 7 candidats étaient présents lors de la rencontre, fait savoir Renois qui se dit optimiste pour sa désignation.

Une réunion du secteur protestant devrait avoir lieu ce mercredi 2 septembre 2015.

« Le secteur est conscient qu’il faut réduire le nombre de candidats afin d’avoir un candidat unique et qu’il faut une nouvelle génération de représentants politiques au sein du secteur », fait-il remarquer.

Sur les trois candidats choisis, deux sont nouveaux en politique et ne sont pas dirigeants d’églises. L’autre, un pasteur, en l’occurrence Jean Chavannes Jeune, est très connu et est a été deux fois candidat à la présidence.

« Il n’y a pas de satisfaction générale parce que les autres candidats qui n’ont pas été retenus ne sont pas forcément très heureux. C’est la démocratie, on espère que cela ne posera pas trop de problèmes », confie Renois.

L’initiative du secteur protestant envoie un signal au sein de la communauté protestante chrétienne et au reste de la classe politique sur la nécessité de réduire le nombre de candidats aux élections, affirme -t-il.

Source/ AP

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *