Rentrée des classes, message du Président Martelly

Lundi 7 Septembre, 2015 Port-au-Prince, Haïti – Le Président Martelly, dans un message pré-enregistré pour la rentrée des classes 2015/2016, a délivré un message à la population, aux acteurs du secteur éducatifs et en particulier aux 3 millions d’élèves qui ont repris ce matin la route de l’école

Extraits du message du Président Martelly :
« […] le lancement officiel de cette nouvelle année scolaire revêt à mes yeux une importance particulière, elle est la dernière de mon quinquennat à la tête du pays. De ce fait elle m’interpelle et m’oblige à un regard sans complaisance sur nos réalisations en matière d’éducation, conformément à mes engagements de campagne nous avons tenu année après année à faire de ce domaine un des principaux sujet de la conversation nationale.

Nous savons que désormais plus aucun dirigeant ne pourra mettre sous le tapis ce droit inaliénable des jeunes de 6 à 15 ans. Ce sont désormais 90% de ceux-ci qui se trouvent dans une salle de classe. Ce progrès de plus de 20 points de pourcentage ,du taux net de scolarité en moins de 5 ans méritait d’être souligné.

Au-delà de cet effort, signalons également l’accès croissant à l’éducation préscolaire. Désormais, plus de 65,000 enfants de moins de 6 ans ont accès à des classes de ce niveau dans environ 10,000 établissements. Le plus important étant que toute nouvelle construction d’établissement public du fondamentale, devra comporter des classes du niveau préscolaire. Par ce signal, nous avons tenu durant ce quinquennat à marquer l’importance que nous accordons à l’encadrement de la petite enfance et au développement des habilités de base nécessaires au pleine épanouissement des enfants.

Si les premières années de mon mandat ont été marqué par la mise en place parfois difficile mais toujours passionnant du Programme de Scolarisation Universelle Gratuite et Obligatoire (PSUGO), nous avons amorcé le nécessaire virage vers la qualité des apprentissages et vers l’amélioration de la condition enseignante.

Deux arrêtés ont été promulgués : le premier portant sur le statut particulier des enseignants du secteur publique de mars 2014 et le second arrêté portant réforme du fonctionnement des établissements d’enseignement.

Au plan opérationnel, le gouvernement a insisté sur la nécessité d’allouer plus de ressources au secteur, portant le budget alloué aux actions d’éducation à près de 5% du PIB, de l’inédit dans le secteur de l’éducation en Haïti. Sans oublier que les besoins sont immenses, je vous invite à apprécier en toute objectivité ce simple fait, car peu de pays à travers le monde sont à ce niveau d’effort.

Dois-je souligner les efforts de dotation en manuels scolaires et en kits pédagogique au bénéfice des plus vulnérables ? Dois-je aussi souligner les centaines de salles de classe supplémentaires du préscolaire au secondaire en passant par le fondamental, ouvertes dans les 10 départements ?

Ce virage vers la qualité serait impensable s’il ne prenait racine dans ce 21e siècle, siècle des technologie de l’information et de la communication, siècle des réseaux sociaux fonctionnant à l’échelle planétaire où la qualité première pour trouver un emploi est de pouvoir se connecter et d’interagir.

Je salue à cette occasion la politique de mise en œuvre d’une éducation qui s’appuie sur le numérique et j’annonce ici même la décision de donner naissance à un système national de Radio Télévision Nationale Éducative la RTNE, qui fournira à tous, l’occasion d’apprendre tout le long de la vie, aussi bien dans les dispositifs formels que dans les non-formels […]

Peuple Haïtien, parents, directeur et professeurs d’écoles, tous les personnels des écoles, élèves,

Tout ce que je viens de dire, ce sont des paroles pour les adultes […] élèves, j’aimerais vous dire ce que j’attends de vous [..] J’attends que chaque jour vous alliez à l’école, que vous appreniez ce que les professeurs vous enseignent […] chaque enfant doit avoir 900 heures de classe au niveau du fondamental, 1,040 heures au niveau du secondaire.

Je profite de cette occasion pour annoncer qu’il y a environ 3,000 nouveaux professeurs qui vont émarger du budget 2015-2016.

[…] les enfants, ce que je vous demande dans toutes les écoles, c’est que vous appreniez à lire, apprendre à bien lire, il faut que vous sachiez lire, il faut que vous aimiez lire.

C’est pour cela que je déclare aujourd’hui la lecture au niveau des écoles une urgence nationale, qui mérite la mobilisation de l’État de de tous les secteurs de la vie nationale.

Il faut que chaque jour d’école commence avec une activité de lecture. C’est la lecture qui permet de développer la connaissance avec la science. Même pour faire des mathématiques, vous avez besoin de savoir bien lire.

Les enfants n’oubliez jamais d’apprendre à vivre-ensemble […] n’oubliez pas que vous êtes dans la même équipe parce que nous sommes tous haïtien, nous nous ressemblons tous. Rendons Haïti plus belle […] avec une école plus forte pour toutes les jeunes filles et tous les jeunes garçons, une école gratuite pour tous les enfants.

Je souhaite à tous les directeurs d’école, à tous les professeurs, à tous les élèves une bonne années académique 2015-2016, pour qu’Haïti, pays de nos ancêtres puisse devenir plus riche, plus équilibré, plus fort.

Vive la jeunesse d’Haïti ,
Vive Haïti,
Bonne année scolaire. »

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *