Le maire des Cayes rappelle les ONG à l’ordre

Dans le département du sud, ils sont provisoirement 130 morts, 71 portés disparus et 64366 personnes hébergées dans des abris provisoires. Difficile, la situation sur place a occasionné dès le lendemain du cyclone Matthew un flot continu de soutien local et international.

Pas question pour la municipalité des Cayes de leur laisser le champ libre. Dans un « arrêté » portant la date de 5 octobre, l’administration communale évoque une « situation d’extrême gravité et d’une ampleur considérable [qui] dépasse les capacités de réponses locales ; la destruction quasi-totale des maisons tant au niveau urbain, particulièrement au niveau des quartiers défavorisés que dans les sections communales, les dégâts enregistrés au niveau de l’habitat, de l’agriculture, des infrastructures et sur l’environnement de la commune en général […] ».

Le document, signé par l’ancien parlementaire, actuellement maire des Cayes, Gabriel Fortuné « ordonne la mise en œuvre des mesures prévues dans le plan national d’intervention en cas de catastrophe naturelle, active le service civique au niveau de la commune pour une durée de trois mois dans l’esprit de coordonner l’action bénévole, demande aux institutions humanitaires (ONG, bailleurs de fonds) voulant apporter assistance et aide à la population cayenne de souscrire scrupuleusement aux dispositifs en vigueur mis en place par le Conseil Municipal […] ».

Les citoyens de la diaspora qui veulent assister des victimes dans la commune ne sont pas en reste. Le maire des Cayes, Gabriel Fortuné a communiqué sur sa page Facebook le nom d’une « institution chargé de recueillir au profit de la population cayenne les différentes formes d’aides des haïtien-nes vivant à l’étranger ». Un protocole d’accord a été signé en ce sens entre le Conseil Municipal des Cayes et la Fondation Gaskov Clergé.

Loop Haiti.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *