Les élections toujours maintenues pour le 9 octobre, selon Privert

Matthew/Alerte rouge
« Jusqu’à cette présente minute, les élections demeurent notre principale priorité », a déclaré le chef de l’Etat dans un Conseil des ministres spécial. Ce mardi, Jocelerme Privert a annoncé que lui et les membres du gouvernement seront sur le terrain mercredi après le passage de Matthew pour évaluer la situation et accompagner les sinistrés. L’alerte rouge est toujours maintenue sur tout le territoire.
Selon un bilan partiel, plus de 11 villes sont inondées et plusieurs centaines de maisons détruites. Haïti est encore sur le qui-vive puisque l’ouragan Matthew est toujours sur le pays. Le Conseil électoral provisoire multiplie les rencontres mais maintient la date du 9 octobre pour la tenue des élections. « J’ai eu une conversation avec le président du CEP sur la question, jusqu’à aujourd’hui nous maintenons notre engagement pour le 9 octobre », a déclaré le président Jocelerme Privert, lundi dans un conseil des ministres spécial.
« Nous concentrons tous nos efforts aujourd’hui pour apporter toute l’assistance nécessaire à nos compatriotes par rapport à la menace de ce cyclone, mais notre engagement pour des élections honnêtes et démocratiques demeurent intactes », a-t-il dit. Le directeur exécutif du CEP a fait savoir au Nouvelliste que l’institution électorale n’a pas encore pris de décision visant à reporter les élections. Uder Antoine a cependant indiqué que le CEP suit l’évolution de la situation du mauvais temps avant de prendre une décision. Selon lui, le report du scrutin dépendra de l’importance des dégâts de l’ouragan Matthew.
Sous couvert de l’anonymat, un conseiller électoral a fait savoir au Nouvelliste que lors d’une rencontre au CEP, lundi, la date du 23 octobre pour le report des élections a été abordée. « Mais nous n’avons encore pris aucune décision en ce sens », a-t-il souligné. « Pour reporter les élections, il faut d’abord connaître l’étendu des dégâts.
En fonction de ces données on saura s’il est possible de les programmer à nouveau dans deux, trois au quatre semaines, mais pas avant », a-t-il expliqué. Pour le moment, tous les candidats ont interrompu leur campagne électorale à cause du passage de l’ouragan Matthew.
Certains d’entre eux ont visité des zones touchés par le mauvais temps et apporté de l’aide aux sinistrés. La campagne se poursuit sous une autre forme.
Robenson Geffrard /Le nouvelliste

Comments

comments