Quand Toto vole la vedette à Bouki et Malis..

Par John Wesley Delva

Les réseaux sociaux inventent et insèrent un nouveau personnage dans l’imaginaire collectif haïtien. Si jadis dans notre folklore, Bouki et Malis occupaient l’espace de nos contes, du moins nos histoires à peine croyables, aujourd’hui c’est un « Toto », le fameux Toto qui vient changer la donne, telle une métamorphose du language.

Toto est ce personnage auquel on commence à s’habituer, parce qu’il habite désormais notre imaginaire. Il est, de nos jours, ce comédien virtuel qui nous apporte l’humour au quotidien. Sur les réseaux sociaux( Whatsap, Facebook), les histoires de Toto circulent à un rythme effréné et se partagent momentanément d’un utilisateur à un autre. Toto encore et Toto toujours. Toto vient donc ravir le vedettariat aux deux compères mythiques qui ont bercé toute notre enfance.

Soulignons néanmoins que si Malis incarnait l’intelligence, la ruse et l’audace et Bouki, la bêtise et l’ignorance, le personnage Toto résume à lui seul ces deux réalités. Car, tantôt il est présenté, dans les anecdotes, comme un type extrêmement intelligent, malicieux et persuasif. Tantôt, il est ce gamin qui tourne tout en dérision, pour qui tout est à l’envers, exposant la bêtise et la perfidie de nos pairs. À l’analyse, Toto renvoie ainsi à une sorte d’ontologie duale au sens qu’il fait la démonstration de l’être instinctif et rationnel que nous sommes. Et ceci dit, en chacun de nous, sommeillent un Malice et un Bouki ou un Toto.

En outre, on peut aussi situer « Toto » dans une perspective de changement social. En effet, les sociétés ne sont pas un tout statique. Elles bougent sans cesse en conservant certaines valeurs et en adoptant de nouvelles. Certaines habitudes surviennent et d’autres disparaissent aussi. Aujourd’hui, dans une telle dynamique la technologie est déterminante. C’est par cette voie que de nouveaux schémas de langage se peaufinent, implantant dans l’esprit collectif de nouvelles moeurs. Mais au final, cela risque de conduire à une altération de nos vraies valeurs, nos valeurs profondes.

Enfin de compte si jamais on ne se réunit plus pour se lancer des devinettes et narrer des contes de Bouki et Malis à la tombée de la nuit, c’est alors son smartphone qui dorénavant, tôt ou tard, vous conduit dans un autre lieu de fiction, celui de Toto. Toto encore et toujours, tel un archétype de mutation de notre folklore.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *