Cité Soleil : Paix et propreté au détriment des conflits

Credit : SAINT-VIL Luckson – UN/MINUSTAH

« Décorer et assainir pour projeter une autre image de Cité Soleil », voilà l’objectif que poursuivent plusieurs jeunes du plus grand bidonville d’Haïti, à l’occasion des fêtes de Noël et du nouvel an. Depuis le début du mois de décembre, des quartiers se plongent dans une véritable compétition dans les rues et impasses de Cité Soleil. L’Administration Communale donne un coup de pouce : une récompense aux meilleures réalisations du concours de propreté et de décoration des quartiers.

Mercredi 21 décembre 2016. Cité Soleil, quartier 3BB, impasse « La Différence ». Il sera bientôt 8 heures du soir. Le son des lumières de Noel résonnent. D’autres ampoules installées des deux côtés des rues, rayonnent. Pas un déchet par terre. Des passants s’arrêtent pour contempler et prendre des photos devant l’arbre de Noel, planté à l’entrée de l’impasse. À l’intérieur, des enfants de la zone se réunissent aux pieds d’une petite crèche conçue pour l’occasion.

À quelques pas de là, des jeunes artistes peintre s’attèlent à finaliser un graffiti sur un mur. La beauté impressionnante de ce quartier saute aux yeux. Les riverains respirent un air de fête. « Faire de 3BB le quartier le plus propre et le plus beau de Cité Soleil », le vœu de Stephen  Italien qui s’engage dans cette initiative depuis plusieurs années. Pour acheter les matériels décoratifs, M. Italien affirme avoir initié une campagne de porte-à-porte auprès des résidents du quartier pour collecter de l’argent.

Credit : SAINT-VIL Luckson – UN/MINUSTAH

« Se pa zòn ki fè moun, se moun ki fè zòn », a souligné ce jeune leader communautaire, invitant toutes et tous à venir découvrir la beauté de Cité Soleil. En dépit de la situation socioéconomique difficile que connait le pays, Stephen Italien invite les autres quartiers populaires de la région métropolitaine à suivre cet exemple.

Garder propre et beaux les quartiers…l’initiative fait déjà des émules à Cité Soleil : les façades des maisons sont repeintes, des lumières de Noel rayonnent, des musiques de Noel bercent la 2e Cité.  C’est ici qu’on a rencontré Jean Deris Roobenson qui dirige une organisation dénommée « Intervention Sociale et Politique ». Pour lui, ces initiatives sont le fruit du climat de paix qui s’installe dans ce bidonville depuis environ 8 mois. « L’idée est de prouver à tout le monde que Cité Soleil  peut offrir autres choses », confie M. Jean.

À l’entrée du quartier Boston, on attend distinctement le Père Noël: les ampoules illuminent la zone. « Il y a de cela 5 mois, le coin était immergé dans l’insalubrité et l’obscurité », nous dit Laurent Frantz, Coordonnateur Général de la Fondation SABATHEM. Depuis le début du mois de Décembre, cette fondation s’est impliquée dans une campagne de motivation, en vue d’amener les jeunes des autres impasses à s’embarquer  dans la dynamique « Boston Katye Pwop ».

Credit : SAINT-VIL Luckson – UN/MINUSTAH

« Nous voulons remplacer les armes à feu par des pelles, des brouettes et des ampoules », ajoute M. Laurent qui croit que la violence ne fera qu’aggraver la situation socio-économique des riverains. Visiblement fier, ce jeune leader communautaire invite les fils et filles de Cité Soleil  à apporter leur contribution dans la reconstruction et le développement de la commune. A l’instar de ces 3 quartiers, d’autres, tels : Soleil 19, Cite Lumière, Ti Ayiti… emboite le pas à cet élan de propreté et de décoration.

Face à la détermination des leaders des quartiers, la Mairie de Cité Soleil initie un concours, dans le but d’encourager les jeunes dans ces genres d’initiative. À travers cette compétition, l’administration communale veut assainir la communauté et maintenir la paix. « Katye pam pi bèl, e pi poze », le thème de ce concours lancé du 21 au 31 décembre 2016. Au total, 32 quartiers participent à ce concours. « Il y aura pas de perdant », a précisé le Chef Cabinet de la Mairie, Jean Enock Joseph. Les récompenses seront ainsi reparties :

Premier prix : 100 mille gourdes

Deuxième prix : 50 mille gourdes

Troisième prix : 25 mille gourdes

Les quartiers placés 4e à  la 10e position recevront chacun une somme de 10 mille gourdes. De la 11e jusqu’à la dernière place, les participants recevront 5 mille gourdes par groupe. « Cette année, les conflits ne doivent pas être déclaré entre les quartiers, mais de préférence, une guerre contre l’insalubrité », a martelé M. Joseph. Les moyens sont limités, mais les responsables de l’administration communale disent vouloir faire de Cité Soleil, la commune la plus belle de la région métropolitaine de Port-au-Prince.

En dépit de tous ces efforts, une pauvreté extrême frappe cette commune, connue pour ses rivalités constantes entre gangs armés. Entre violence et précarité économique, les jeunes de Cité Soleil choisissent la paix et la beauté, pour fêter Noël et accueillir avec espoir le nouvel an.

 

Rédaction : SAINT-VIL Luckson

Comments

comments