Haïti – Élections : Le BECD délibère, verdict en attente…

Mercredi, le Bureau du Contentieux Électoral Départemental (BCED) a enfin pu siéger après le report des audiences lundi dernier .
C’est avec beaucoup de difficultés que le tirage au sort des juges a été réalisé, les 3 plaignants essayant jusqu’au bout de s’y opposer, bien que le Conseil Électoral Provisoire (CEP) ait accepté de répondre à leur demande de tirer au sort les noms des juges sur les listes complètes et non sur une liste restreinte. Après une suspension de séance finalement, le BCED a été constitué du juge Fritzner Duclair (Petit-Goâve), de Démosthène Bazelais (membre du BED de l’Ouest) et de Me Emmanuel Louicéus.

Famni Lavalas a été la première affaire de la journée. Les avocats de Maryse Narcisse ont exigé de la cour que tous les procès-verbaux soient comparés aux listes d’émargement en évoquant des irrégularités. Les avocats de Jovenel Moïse ont demandé à la cour de leur communiquer toutes les pièces déposées au tribunal par Famni Lavalas pour contester les résultats. Affirmant qu’il n’y a aucun procès-verbal qui pourrait servir de preuve aux contestations de Maryse Narcisse, ils ont demandé au BCED de déclarer irrecevable les contestations de Famni Lavalas et le maintien des résultats de la présidentielle tels que publiés.

Dans la deuxième affaire les avocats de Moïse Jean-Charles ont dénoncé entre autres des milliers de bulletins de vote en faveur de Jovenel Moïse retrouvés au Cap-Haïtien et exigé une vérification des procès-verbaux et l’exclusion des bénéficiaires des fraudes. Les avocats du PHTK ont de nouveau demandé à la cour de leur communiquer les pièces au dossier déposé par le parti Pitit Dessalin et ont constaté qu’aucun procès-verbal ni liste électorale partielle n’a été déposé par les contestataires pour appuyer leurs accusations ou confirmer que Moïse Jean-Charles était arrivée en seconde position comme il le prétend. Devant le dossier vide, ils ont demandé de déclarer irrecevables les requêtes de Moïse Jean-Charles.

Dans la troisième et dernière affaires, les avocats de Jude Célestin ont aussi exigé des vérifications en profondeur des procès-verbaux, des feuilles de comptage, de l’authenticité des CIN, des listes d’émargement etc…. Les avocats du PHTK ont souligné à l’attention des juges électoraux qu’ils ne sont pas concernés par l’acte de saisine de Jude Célestin qui a été adressé non au BCED mais au président du BED de l’Ouest 1 et demandé de renvoyer cette correspondance devant le BED concerné.

Après avoir entendu les trois affaires, le tribunal a annoncé qu’il entrait en délibération dans le délai prévu par la loi (24 heures). Si ce délai est respecté, le BCED devrait donc rendre son verdict ce jeudi 8 décembre ou au plus tard vendredi…

Notez que si les plaignants n’acceptent pas les verdicts, ils pourront toujours faire appel auprès du Bureau du Contentieux Électoral National (BCEN), qui en principe, est l’ultime recours…

SL/ TB/ HaïtiLibre

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *