Jeudi 14 décembre : Les grands titres de l’actualité

Incroyable  mais vrai ! Le président Jovenel Moise confirme les soupçons qui l’associaient à l’avortement de la séance où le Sénat devait se prononcer sur le rapport d’enquête concernant les fonds Petrocaribe. Au moment de rencontrer des membres de la communauté haïtienne de Paris, le chef de l’Etat avoue avoir manipulé ses partisans au parlement pour tenter d’enterrer cette enquête qu’il considère comme une épine posée par ses adversaires.

-Une cinquantaine de juges ont été nommés sous pression et dans des conditions irrégulières par le chef de l’Etat. C’est encore lui qui l’a avoué. Jovenel Moïse qui accuse les autorités judiciaires d’être responsables de cette situation, avoue qu’il y a beaucoup plus de corruption dans le pays qu’on ne croirait.

-En faisant ces déclarations, le chef de l’Etat cherche-t-il à narguer ses adversaires politiques ou a-t-il perdu la raison: des questions agitées depuis mercredi soir sur les réseaux sociaux.

-En tout cas, le sénateur Jean Marie Salomon dit croire qu’il est dans l’intérêt du chef de l’Etat que le dossier Petro Caribe suive son cours, lui rappelant qu’il est lui-même inculpé au cabinet d’instruction dans une affaire de blanchiment des avoirs, lui, qui, affirme le sénateur, ne cesse de se présenter comme un véritable champion de la lutte contre la corruption. « Le dossier Petro Caribe est une belle occasion qu’il a le le prouver », selon Jean-Marie Salomon.

-Début hier mercredi de la 48e session de l’assemblée parlementaire des pays ACP. Et la 34e session de l’assemblée assemblée paritaire ACP-UE débute lundi. Le député de Thomazeau Price Cyprien qui a fait le point sur la première journée de travail affirme que c’est un privilège pour Haïti de pouvoir accueillir cet évènement.

-Le sénateur Jean Marie Salomon s’interroge sur une éventuelle complicité des autorités vénézueliennes dans la dilapidation des fonds petrocaribe. Il rappelle, en effet, les déclarations d’officiels de la république bolivarienne qui disaient n’avoir pas de reproches à faire à Haïti sur la gestion du programme. Le Sénateur du Sud a fait ces déclarations lors d’une conférence-débat à l’Uiversité l’INAGHEI autour du thème: dilapidation des Fonds petro caribe, qui en est responsable, quel enjeu pour Haïti ».

-La terre a tremblé hier à Petit Goâve. Il s’agissait d’un séisme d’une magnitude de 3.6 sur l’échelle de Richter dont l’épicentre était localisé en mer à 10 km au Nord’Ouest de Petit Goâve et à 17 km au Nord-Est de Miragoâne.

Le bureau des mines et de l’énergie rappelle que les séismes ne sont pas prédictibles et demande à la population d’observer les consignes de sécurité.

-Le président du parti réformiste social Chrétien Federico Antún Batlle déclare que le debordement de l’immigration illégale haïtienne en République dominicaine est devenu l’un des plus grands problèmes du pays et accuse les derniers gouvernements dominicains d’être les responsables de la présence massive d’étrangers sans documents, pour avoir été très faibles dans leur politique migratoire. Antún Batlle accuse les Haïtiens de ravir les postes qui étaient occupés dans un ensemble de secteurs par des dominicains.

-L’ancien maire de Port-au-Prince, Manno Charlemagne aura droit à des funérailles nationales. Les obsèques sont prévues le 22 décembre au Champ de Mars. Le Ministère de la Culture annonce une soirée d’hommage au kiosque Occide Jeanty le 19

 

Avec AHP et Radio Solidarité

Comments

comments