La France se place au premier rang dans “le train/caravane” du changement en Haïti

Avec HaitiTweet

Ce Lundi 11 Décembre 2017, le président haïtien, SEM Jovenel Moïse, est reçu au palais de l’Elysée par le président français, Emmanuel Macron, avec qui il a échangé sur divers points se rapportant au progrès d’Haïti.

Dans son discours, le président français exprime son contentement d’avoir pu échanger avec Jovenel Moïse sur les sujets internationaux en autres, mais aussi de la contribution qu’il veut apporter pour le changement visé par Jovenel Moïse: “En matière d’éducation, le plan d’action établi en 2015 [par le ministère de l’éducation haïtien de l’époque] sera intégralement exécuté avec 50 millions d’euros annoncés.”

Le président français n’y va pas de main morte pour aider le pays. “Haïti pourrait devenir [en matière de changement climatique] l’un des premiers si ce n’est le premier à obtenir un projet d’adaptation et de gestion des bassins versants conduit deux ans pour 30 millions de dollars.”

Plus d’investissements des entreprises françaises en Haïti est aussi à l’ordre du jour. D’autant plus que Macron juge que les réformes que Jovenel Moïse conduit directement à faciliter en ce sens. Il prévoit aussi de consolider l’aide internationale pour ce qui est de la France ainsi que la part des investissement français en Haïti.

En ce qui à trait à la lutte que mène Jovenel Moïse contre la corruption, en plus de saluer le travail de son homologue haïtien, le président français veut aussi mettre la main à la pâte. “Je me félicite que dans les prochains jours, un accord de siège avec expertise france puisse être finalisé, ce qui permettra d’œuvrer en la matière…”.

Margella Douyon

Comments

comments