Politique : Le coordonnateur spécial au département d’État étasunien, Kenneth Merten revient en Haïti

P-au-P, 28 avril 2016 [ Radio Mega avec AlterPresse] — Le coordonnateur spécial au département d’État étasunien, Kenneth Merten revient en Haïti, ce jeudi 28 avril 2016.

Cette visite a pour objectif d’évaluer les progrès accomplis vers l’achèvement du processus électoral, entamé en 2015, et l’installation d’un gouvernement démocratiquement élu en Haïti, indique un communiqué, daté du 28 avril 2016, de l’ambassade des États-Unis d’Amérique à Port-au-Prince, transmis à AlterPresse..

Durant son séjour, Merten devrait rencontrer des officiels du gouvernement haïtien, impliqués dans la mise en œuvre de l’accord de sortie de crise du 6 février 2016 et des partenaires d’Haïti de la communauté internationale.

Les différentes interventions de Merten dans les médias sur la crise politique haïtienne ont été, sans cesse, critiquées par divers secteurs de la vie nationale.

Merten, qui est un ancien ambassadeur (août 2009 – juillet 2012) des Etats-Unis d’Amérique en Haïti, est réfractaire à la commission d’évaluation et de vérification du processus électoral de 2015.

Sa visite arrive dans un contexte, encore marqué par de vives contradictions entre les protagonistes politiques, en ce qui concerne la mise en place de cette commission réclamée par les forces vives, et l’échéance du samedi 14 mai 2016, annoncée dans l’accord du 6 février 2016 comme date d’investiture d’un nouveau président élu.

La plateforme politique Pitit Desalin du candidat à la présidence, l’ancien sénateur Jean-Charles Moïse, projette de reprendre, prochainement, la mobilisation dans les rues, pour exprimer son mécontentement vis-à-vis du pouvoir actuel.

Pour leur part, plusieurs organisations de droits humains encouragent tous les secteurs à s’engager pour mettre un terme à la crise politique qui secoue le pays.

Dans une déclaration en date du 25 avril 2016, le secrétariat général des Nations-Unies a exprimé des préoccupations, tout en réitérant son ferme soutien à la conclusion « sans délai » des élections de 2015, jugées frauduleuses par de nombreux secteurs de la vie nationale.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *