Haïti-Santé : Plus de 2, 600 cas de zika recensés, de janvier à date

P-au-P, 04 juillet 2016 [AlterPresse] — Plus de 2, 600 cas de zika sont recensés à travers le pays, de janvier à date, indique à AlterPresse, la ministre de la santé publique et de la population, Daphnée Benoit Delsoin.

Ces chiffres provenant de la Direction épidémiologique du laboratoire et de recherche (Delr) et du Ministère de la santé publique et de la population (Mspp) concernent des cas de zika qui ont été diagnostiqués dans les centres hospitaliers du pays.

Ces chiffres ne sont pas exhaustifs parce que les tests de dépistage ne sont pas disponibles dans toutes les institutions sanitaires, reconnait-elle, indiquant que des sites ont été installés pour surveiller l’évolution de la maladie.

Elle a fait savoir que des séances de formations sont menées pour les prestataires de soins afin d’aider à diagnostiquer d’éventuels cas de zika chez les femmes enceintes.

Selon la Direction de la santé de la famille (Dsf) au Mspp, aucun cas de malformation due au zika chez les femmes enceintes n’a été détecté jusqu’ici, tente de rassurer la ministre.

Naissance d’un bébé microcéphale

La semaine écoulée, le premier cas de microcéphalie provenant d’une Haïtienne a été recensé dans un hôpital de la Floride aux États-Unis.

La ressortissante d’Haiti a donné naissance à un enfant atteint de microcéphalie liée au virus zika.

La mère aurait déjà été infectée en Haïti par le virus zika avant qu’elle ne soit autorisée à se rendre aux États-Unis pour son accouchement, selon les analyses faites par le « Center for diseases control and prevention (Cdc) » des États-Unis.

Le Cdc a révélé que la femme aurait été infectée en octobre 2015 alors que les premiers cas du virus zika ont été confirmés sur le territoire haïtien en janvier 2016.

Dans une note en date du mardi 30 décembre 2015, le Mspp avait annoncé la mise en place d’un système d’alerte précoce pour la détection, à temps, d’éventuels cas suspects de zika en Haïti.

A l’époque, le Mspp avait encouragé la population à adopter les mesures appropriées, comme : dormir sous des moustiquaires, porter des vêtements longs qui couvrent les extrémités de leurs corps et appliquer, sur la peau, des crèmes anti-moustiques, ou des vêtements imprégnés.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *