A. Rodon Bien-Aimé exige des réductions dans le budget de la Présidence, de la Primature et du Parlement

Le représentant de la circonscription de Cerca-Cavajal à la Chambre Basse, le député Antoine Rodon Bien-Aimé a exprimé sa colère face à la brutale hausse des prix de l`essence décidée unilatéralement par l`administration Privert/Jean-Charles.
Le président de la commission économie et finances dénonce cette mesure qui, selon lui, ne tient pas compte du coût de la vie, ni de la condition misérable de la population et, qui, d`ailleurs, ne figure ni dans le budget rectificatif, ni dans le projet de budget 2016-2017.
Le transfuge du PHTK et membre du bloc politique GPI (Groupe des Parlementaires Indépendants) que les ministres en charge du secteur économique auront à répondre aux questions de la commission finances de la Chambre des députés dès ce mardi lors d`une rencontre prévue pour discuter du budget 2016-2017.
A. Rodon Bien-Aimé conseille donc au deux têtes de l`Exécutif d`opérer de préférence des coupes sur le budget de la présidence, de la primature et du parlement, au lieu de faire porter ce lourd fardeau à une population déjà démunie et à bout de souffle.
Rezonodwes

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *