Le débat raté de la Chambre de CCI de l’Ouest transformé en « Ti Kozri ak Jovenel Moise »

Le débat de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Ouest transformé en « Ti Kozri ak Jovenel Moise »

Un décor beaucoup plus acceptable que celui du GIAP, un public assoiffé d’informations sur les programmes des différents candidats, des journalistes prêts à faire leur travail de « Fouye zo nan kalalou », tel a été l’atmosphère qui regnait au Karibe Convention Center ce Jeudi soir 29 septembre 2016.

Le compte Twitter de Mathias Pierre comme d’habitude parle officiellement au nom de Jean-Charles Moise. « Après avoir gagné au GIAP, le Candidat à la présidence Moise Jean-Charles estime inopportun d’interrompre sa campagne pour le débat de la CCIO ».

Maryse Narcise quant à elle croit que le meilleur endroit pour faire un débat est sur une scène en face de son public. Mais, plus d’un croit que sans Aristide à ses côtés, Mme Narcisse allait faire piètre figure.

Jude Célestin reproche au secteur privé de ne pas investir dans sa campagne électorale.

Jovenel Moise qui est pratiquement à son 8ème département dans son pèlerinage où il promet de visiter toutes les communes du pays, a contre lui répondu à l’invitation de la CCIO, question de respect.

Aux Etats-Unis, c’est aussi la Campagne électorale où la tension monte entre Démocrate (Hilary Clinton) et Républicain (Donald Trump). Un candidat Démocrate n’a pas à se battre pour conquérir un vrai républicain; c’est peine perdue. Par contre, il se bat pour convaincre les indécis d’où l’importance du débat présidentiel.

Le refus de Jude Célestin, Maryse Narcisse, Moise Jean-Charles, Jean-Henry Céant et Edmonde Supplice Beauzile de participer à ce débat est une insulte pour le secteur privé des affaires et une giflle pour le peuple haitien.

Ce refus de débattre peut être considéré comme:
– Manque de respect;
– Manque d’argumentation;
– Forfait.

Le cas de Maryse Narcisse n’inquiète pas trop de gens vu que sa première partication au débat de 2015 a été une gaffe. Ce fut une candidate muette sans bagages. En un mot, un mouton dans un forêt.

Edmonde Supplice Beauzile, au cours du débat de GIAP, fut une « Manzè Sandrine » de Maurice Sixto. Elle envoyait des flèches à tort et à travers. Personne n’était épargnée. Elle n’a pas répondu convenablement à une seule question des panélistes.

Jude Célestin, quant à lui, suite à sa fameuse déclaration « n’ap fòme de medsen pa doktè, de medsen en 2 zan « , on peut conprendre son refus de débattre pour ne pas continuer à déblatérer.

Moise Jean Charles, au cours du quinquennat de Michel Martelly a fait son travail de parlementaire en critiquant la famille Martelly. Plus de Martelly au Palais National, le fameux Fils de Dessalines est devenu insipide.

Jovenel Moise avec son slogan « Tè yo, Moun yo, rivyè yo, Solèy la », et son message d’union, sa lutte pour la stabilité politique qui doit relancer définitivement le pays, croyait qu’il serait en mesure de faire le débat, charmer ses partisans et séduire les indécis, a répondu à l’appel de la CCIO.

Au cours de la mi-journée du 29 septembre, on a pu voir une photo de l’équipe du PHTK préparant le débat avec Jovenel. Sur cette photo on a identifié Antonio Sola, Guichard Doré, Roudy Choute pour ne citer que ceux-là.

Le peuple haitien, le secteur privé des affaires et la communauté internationale doivent prendre note de cette attitude inqualifiable de ces candidats qui se préparent déjà pour aller contester les résultats des élections du 9 octobre à venir.

*Jean Renaud Mannigat*

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *