L’ouragan Matthew balaye Haïti, au moins trois morts

Par Le Parisien

Port-au-Prince (Haïti), lundi. L’ouragan Matthew a fait au moins trois morts et de nombreux blessés.
Haïti et Cuba affrontent ce mardi les vents et précipitations les plus puissants de l’ouragan Matthew. Le phénomène a touché le territoire haïtien peu avant 8 heures, heure locale (13h00, heure française). Son oeil a atteint les côtes dans la matinée, détruisant des dizaines de maisons et poussant des milliers d’habitants à évacuer. Les Bahamas seront concernées dans la nuit et la Jamaïque devrait quant à elle être épargnée par les vents les plus violents.

Au moins trois morts. L’ouragan a tué une nouvelle personne dans la ville côtière de Port-Salut, ont annoncé les autorités haïtiennes ce mardi. Un homme seul malade qui n’avait pas eu les moyens d’évacuer a été tué quand sa maison a été détruite par les vagues de la mer montante dans cette commune du sud de l’île. Dans cette même ville, une femme malade est morte lundi soir, faute d’avoir pu sortir de chez elle pour recevoir des soins. Vendredi, un pêcheur est décédé dans le naufrage d’une pirogue dans le sud d’Haïti, selon la direction de la protection civile haïtienne. Une autre personne est portée disparue depuis lundi suite à un autre naufrage de pirogue.

La force des rafales n’était pas retombée en fin de matinée (c’est-à-dire en fin d’après-midi, heure française) soufflant sur un rayon 95 kilomètres depuis l’oeil de Matthew, selon le dernier bulletin du centre américain de surveillance des ouragans (NHC) à 17h00, heure française. L’ouragan se déplaçait alors un peu plus rapidement (17km/h) à son passage sur le Golfe de la Gonâve et se trouvait à 145 kilomètres de la pointe est de Cuba où il devrait frapper plus tard mardi, selon les météorologues américains.

Des rafales à plus de 230 km/h en Haïti. Un peu plus tôt, Keraunos, l’observatoire français des tornades et orages violents, faisait état, en Haïti, de moments où le vent moyen est de 232 km/h. Ces vents entraînent déjà la destruction de plusieurs maisons. Plusieurs personnes auraient déjà été blessées. Par ailleurs, la température de l’oeil du cyclone est remontée juste avant de toucher Haïti, renforçant encore la puissance de Matthew.

Un glissement de terrain se serait produit entre Tiburon et Les Anglais, à l’Ouest de la pointe Sud d’Haïti. Keraunos relaye des témoignages selon lesquels la commune du Pestel est rayée de la carte. Cette vidéo témoigne de la violence de Matthew aux Cayes, au lever du jour. On entend une personne dire : «C’est Matthew. Priez pour nous !»

Dans une vidéo filmée aux Cayes par un ancien élu d’Haïti, montre tout à la fois la force du vent, mais aussi les dégâts causés.

Selon Radio Télévision Caraïbes, un afflux soudain de milliers de personnes vers les abris s’est produit au moment où le cyclon a touché terre.

Cette image satellite prise à 9 heures, heure française, fournie par Wunderground, montre à quel point l’oeil du cyclone (la zone autour de la quelle les vents sont les plus puissants), fond littéralement sur la pointe Sud d’Haïti. En début d’après-midi, heure française, l’oeil du cyclone se trouvait au-dessus de la partie Sud d’Haïti.

La Croix-Rouge locale décrit des vents d’une «violence inouïe» dans la ville de Jeremie. Matthew est classé en catégorie 4 sur l’échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5.

Interrogé sur franceinfo, Alix Roumagnac, directeur de Predict Service, service de météorologie qui accompagne la protection civile haïtienne, explique que «cela fait presque dix ans qu’il n’y a pas eu d’ouragan aussi fort. Il arrive avec beaucoup de pluie, et en passant très, très lentement dans la pointe sud», autant de conditions favorables a de graves dommages. Face aux importantes inondations attendues, une recrudescence de l’épidémie de choléra est redoutée par les autorités.

Selon le centre américain de surveillance des ouragans (NHC), basé à Miami (Floride), Matthew est extrêmement dangereux. Il s’agit de la première fois depuis 1964 qu’un ouragan d’une telle puissance s’abat sur Haïti.

Alerte maximale en Haïti. En Haïti, le niveau d’alerte est rouge, le maximum dans ce pays, le plus pauvre de la région. Plus de 2 000 personnes vivant dans la péninsule Sud ont été évacuées. Sur l’ensemble du territoire, 1 300 abris provisoires ont été recensés, permettant l’accueil de 340 000 personnes.

Le niveau de la mer pourrait monter de deux à trois mètres dans le Sud, représentant un danger important pour les habitants et leurs logements précaires. Aux Cayes, troisième ville du pays, la pluie s’est intensifiée et l’eau de mer a commencé à pénétrer les rues. Dans les terres, les précipitions pourraient atteindre jusqu’à un mètre par endroits, entraînant inondations et coulées de boues potentiellement meurtrières, a prévenu . A cause des risques d’inondations, 43 détenus de la prison de la ville de Miragoane ont été déplacés pour être mis en sécurité dans la ville de Fond-des-Nègres

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *