Après Matthew, les autorités dominicaines déportent toujours des haïtiens

Un nouveau rapport du Groupe d’Appui aux Rapatriés et aux Réfugiés sur les déportations des migrants haïtiens dénombre plus de 200 milles haïtiens expulsés du territoire dominicain.

En silence, mais sûrement, les déportations des milliers haïtiens  se poursuivent à la frontière Haitiano-dominicaine. Au total, 147 543 personnes sont enregistrées. Ce chiffre révélé dans un dernier rapport global du GARR prend en compte des données de juin 2015, date de la fermeture du plan national de régularisation des étrangers (PNRE), à octobre de 2016. Alors qu’Haïti se démène comme un diable dans un bénitier, en pleine crise humanitaire après les ravages de l’ouragan Matthew qui fait des milliers de sinistrés au pays, les opérations de déportations se poursuivent.

Le drame de ces migrants d’ascendance haïtienne,  déportés par la République Dominicaine est autant alarmant que les autorités haïtiennes n’ont toujours pas établi aucun plan pour les accueillir.  Le coordonnateur du GARR Saint-Pierre Beaubrun appelle  l’Etat haïtien à prendre ses responsabilités « pour faire respecter les droits de ses citoyens, et dans cette situation d’urgence où nous nous trouvons, les problèmes viennent s’augmenter quand on sait qu’il n’y a aucun plan de réinsertion. »

Apres le passage de Matthew, les Etats-Unis, ont décidé de surseoir provisoirement  sur la politique de déportation des immigrants haïtiens sans papiers, toutefois,  si la République Dominicaine a consenti un geste de « solidarité » en envoyant des convois chargés d’aide alimentaires et de matériels pour voler au secours des sinistrés, ils sont cependant sans pitié pour les sans-papiers.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *