Haïti – Santé : Le SIDA tue chaque année 7,200 haïtiens

Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale de lutte contre le Sida en Haïti, l’équipe pays des Nations Unies (ONUSIDA) a rappelé que le nombre de personnes séropositives en Haïti bénéficiant d’un traitement médical, avait plus que doublé de 2010 à 2015 (plus de 82,500 à date). Par ailleurs, les nouvelles infections ont diminué de plus de 27% depuis 2004 et les décès liés à cette maladie de 49% depuis 2008.

Néanmoins, 150,961 personnes vivent encore avec le VIH/SIDA en Haïti, selon les registres officiels et la prévalence chez les jeunes filles de 15 à 24 ans est trois fois plus élevée que chez les garçons du même âge.

Haïti est un pays prioritaire pour l’accélération de l’élimination du VIH à l’horizon de 2030. En 2016, le taux de transmission du VIH des mères à leurs bébés à 6 semaines de vie, est passé à 4,23 % alors qu’il était de plus de 12% en 2010. Malgré ces avancées, 7,500 personnes séropositives meurent chaque année en Haïti (près de 20 personnes chaque jour).

Le taux de prévalence chez les adultes de 15 à 49 ans est de 2.2 % (1.7 % pour les hommes et 2.7% pour les femmes), mais il s´élève à 12,9% pour les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes et à 8.7% chez les prostitués des deux genres.

Rappelons que la propagation du VIH en Haïti est liée à des facteurs multiples tels que la pauvreté, le faible niveau d´instruction, les relations sexuelles inter-générations, les inégalités liées au genre ou encore l´accès limité aux services de prévention et de traitement du VIH.

Les actions de sensibilisations telles que le dépistage et la non-discrimination font partie de la stratégie globale et nationale pour l’élimination du Sida, laquelle inclue aussi la mise à la disposition du traitement aux personnes atteintes.

HL/ HaïtiLibre

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *