Haïti – FLASH : Publication des résultats définitifs, retard possible

Me Carlos Hercule, Conseiller électoral (Représentant de l’Église catholique) et Vice Président du Conseil Électoral Provisoire (CEP) qualifie la récusation des Conseillers siégeant sur le Tribunal électoral, qui a conduit au report des audiences des 3 candidats contestataires de « démarche dilatoire » au service d’une « stratégie de blocage ».

Le CEP devrait statuer rapidement sur la formation du Bureau du Contentieux Électoral National (BCEN), a indiqué Carlos Hercule qui précise que ce ne sont pas les contestations des partis contestataires qui sont transférés devant le CEP mais les requêtes en récusation.

En outre, il explique que la récusation des conseillers qui n’avaient pas signé les résultats préliminaires de la présidentielle par le PHTK pour cause de conflits d’intérêt suivit de la récusation par les partis contestataires des conseillers du CEP ayant signés ces résultats revient à dire que le BCEN devrait siéger sans la présence de membres du CEP, ce qui est totalement illégal, le Conseil électoral prévoyant que deux conseillers doivent faire partie des 5 juges de siège au BCEN.

Devant cette volonté évidente de blocage des contestataires, Carlos Hercule n’écarte pas la possibilité que le retard dans la tenue des audiences du BCEN, retarde également la publication des résultats définitifs de la présidentielle prévue pour le 29 décembre prochain.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *