Haïti – FLASH : Patrice Neveu quitte les Grenadiers

Le sélectionneur national de football, le français Patrice Neveu, dans une lettre ouverte, annonce après a peine 1 an en fonction, la fin de l’aventure à la tête des Grenadiers. Très critique vis-à-vis de la Fédération Haïtienne de Football (FHF), il a tenu a exprimer ses regrets et s’expliquer, afin d’éviter toutes polémiques et fausses rumeurs.

Lettre de Patrice Neveu :
« Chers amis, Peuple Haïtien,

Au terme d’une longue réflexion et après 1 an de travail n’ayant plus les moyens sportifs et économiques, je ne peux plus assumer sereinement et efficacement ma mission de Sélectionneur National.

Regret car Haïti est une Nation courageuse et d’avenir, un peuple chaleureux, accueillant, que j’apprécie de par sa culture et sa passion pour le football.

Regret car en Haïti, le potentiel footballistique est là, mais il faut prendre le temps pour le faire éclore. Deux belles générations moins de 17 ans et moins de 20 ans arrivent, patience et les meilleurs feront les beaux jours de la Nation.

J’ai également partagé avec le peuple des grands moments de joie et d’émotions.

J’ai été nommé sélectionneur national des Grenadiers en décembre 2015.

Dès ma prise de fonction j’ai dû préparer et jouer un match capital contre Trinité Tobago, avec mon collectif de joueurs présents et mon staff nous nous sommes qualifiés pour la Copa America Centenario.

Parallèlement notre sélection était toujours en course pour une qualification en vue du mondial en Russie, malgré un nombre de points inexistants (Zéro) à mon arrivée. Les Grenadiers ont terminé 3ème de la poule avec 4 points devant la Jamaïque, derrière le Costa Rica et le Panama.

Le football de haut niveau nécessite un minimum de moyens pour rassembler et préparer les matchs.

Pour prétendre réussir contre les grands, il est nécessaire que le sélectionneur ait à sa disposition les meilleurs éléments, ainsi que tous les moyens économiques, organisationnels et matériels nécessaires.

Malgré les nombreuses difficultés auxquelles nous avons dû faire face et sur lesquelles je ne me suis jamais exprimé afin de protéger les entités, ne pas inquiéter le peuple et ne pas briser le moral de mes joueurs, mon équipe est allée chercher à St Kitts une précieuse victoire qui donne encore la possibilité de se qualifier pour la Gold Cup.

Du fond du cœur je souhaite qu’Haïti gagne cette qualification.

Pour ma part, je ne suis plus payé depuis plusieurs mois. J’ai attendu aussi longtemps que mes moyens le permettaient, mais malheureusement malgré mes demandes, la situation n’a pas été régularisée et je n’ai reçu aucune proposition ni garantie de règlement futur.

En ma qualité d’entraineur professionnel, je suis donc désormais contraint de faire l’amer constat que je n’ai plus les moyens d’assumer ma mission et que je ne suis en aucun cas responsable de cette rupture de contrat.

Je laisse donc à regret une Sélection Haïtienne, votre Sélection, à la 73ème au classement FIFA ,5ème de la CONCAF, et vous souhaite à tous bonne chance pour les rencontres à venir.

J’ai enfin une pensée particulière pour Mr Yves-Jean Bart que je remercie pour son investissement de tous les instants auprès de la sélection A et de toutes les équipes de jeunes masculines et féminines.

NEVEU Patrice. »

Yves Jean Bart, le Président de la Fédération Haïtienne de Football (FHF) ne semble pas étonné en apparence des déclaration de Patrice Neveu, s’il reconnait les arriérés de salaire et l’incapacité de l’État haïtien à payer l’entraineur, il réfute le manque de moyen et les conditions de travail critiqué par le sélectionneur français affirmant « […] Nous avons toujours fourni à la sélection nationale tout ce que l’entraîneur nous a demandé au mieux que possible et à notre niveau […] »

Jean Bart dit comprendre l’intervention dans les médias de Neveu comme un moyen de se donner des excuses pour obtenir réparation, s’il présente son cas devant les tribunaux. Pour le Président de la Fédération « Neveu c’est du passé. C’est lui qui a choisi de partir et nous avons constaté son absence, nous avons tourné la page. »

BF/ HaïtiLibre

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *