Miss beauté noire internationale : Voir la beauté à partir d’autres canons

Haïtienne d’origine et fière de ses racines, Laurette Midy nage à contre-courant des canons de beauté idéalisés du corps féminin dans les concours de beauté les plus médiatisés. Loin d’être communautariste, la PDG de Miss beauté noire internationale explique le sens du concours réservé aux Noires de Montréal à l’approche de la finale du 1er avril. Trois Haïtiennes d’origine figurent parmi les finalistes. Interview avec Mme Midy, prix Mathieu Da Costa 2015 décerné par la Ligue des femmes noires du Québec.

 

 Ticket Mag –
Ticket : Miss beauté noire internationale élira le 1er avril prochain sa troisième championne en autant d’éditions à Montréal. Comment avancent les préparatifs pour la finale du concours qui a cette année pour thème « Mon pays, ma patrie »? Laurette Midy (L.M) : Ce sera un gala à nul autre pareille, mais aussi une plateforme artistique et culturelle pour divers artistes encore inconnus du public. Ce sera une soirée hommage à ceux qui ont tracé la route de l’émancipation des Noirs. Ce sera une mosaïque ethnoculturelle. Plus d’une dizaine de personnalités d’origines diverses seront honorées en cette occasion. Ticket : Les postulantes des différents concours de beauté et d’intelligence sont généralement sensibles à des thématiques comme l’environnement, les droits humains, etc. Celles de Miss beauté noire internationale s’inscrivent-elles dans le même registre ou s’intéressent-elles à d’autres problématiques? L.M : La problématique constatée relève de cette jeunesse qui est en quête d’identité dans la terre d’accueil avec des parents étrangers ne savent presque pas pour ne vous dire pas du tout dans quelle catégorie se trouve-elle. Avec l’évolution du métissage, la femme noire doit savoir de par ses origines même métissée, est avant tout une femme noire. Miss black beauty a eu sa 1ère édition à Montréal en 2005 et en 2006 à Boston, soit au total dix ans après sa restructuration sur le plan international (Canada, Paris, États-Unis, Antilles). Chaque année les finalistes ont un sujet à développer leur permettant de travailler davantage sur leur appartenance ethnique, leur origine et aussi de s’identifier en tant que noire. Principalement celles qui sont nées en terre étrangère. D’où cette année le thème « mon pays, ma patrie ». Les stéréotypes adaptés dans les autres concours de beauté ne reflètent pas la réalité physique de la femme noire. Les critères de sélection de divers concours sont les mêmes. Pourquoi cette exigence d’être sveltes tandis que les noires ont des rondeurs, ont des seins, ont des fesses plus prononcées ? Notre corps est bâti différemment. Ticket : Célébrons la beauté noire, c’est l’ambition de la direction de Miss beauté noire internationale. Pourquoi un concours de beauté réservé seulement aux Noires? L.M : Ce n’est pas une ambition, c’est une contestation pour avoir moi-même participé dans mon adolescence à ce genre de concours. Il faut aussi donner la chance et le privilège aux femmes noires d’avoir un concours exclusivement à elle sans pour autant avoir recours à la chirurgie pour être à l’image d’une autre. C’est ce que l’on appelle lors de nos ateliers de formation estime de soi et appartenance ethnoculturelle. Ticket : Le thème « Miss black » fait polémique en France, mais moins au Québec… L.M : Voilà la raison pour laquelle « Miss Black Beauty International » aura à remédier une fois pour toutes à cette situation et particulièrement en France où il y a des interpénétrations avec les pays d’Outre-Mer. Ticket : À un certain moment, vous aviez l’intention d’ouvrir le concours à Haïti en élisant une représentante directe d’Haïti. Qu’en est-il de ce projet? L.M : En effet, après plusieurs voyages en Haïti afin de préparer le terrain pour l’édition l’équipe a décidé de faire en premier lieu Miss Black Beauty international Fashion show bientôt. Après ce sera la première édition, en Haïti de Miss Black Beauty international. Ce sera la cohabitation d’un projet redessiné spécialement pour Haïti en tenant compte de tous les arrondissements. Ce sera une occasion pour ces jeunes femmes d’avoir un équilibre positif à concourir avec celles de la capitale.

– See more at: http://lenouvelliste.com/article/169432/miss-beaute-noire-internationale-voir-la-beaute-a-partir-dautres-canons#sthash.xHZ3zcYr.dpuf

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *