USA-TPS : Jovenel Moise écrit à Donald Trump

Dossier TPS « Le Palais national doit directement intervenir« , c’était le 11 mai dernier, Maître Sœurette Michel lançait cet appel au président de la République, lors d’un entretien accordé à Rezo Nòdwès : [ https://rezonodwes.com/tps-le-palais-national-doit-directement-intervenir-preconise-me-soeurette-michel/ ]. Les cris de Sœurette Michel ont eu écho dans l’entourage du président

Port-au-Prince, mercredi 17 mai 2017 ((rezonodwes.com)).-Le statut temporaire de protection de plus de 50,000 haïtiens arrivés aux Etats-Unis, avant la date du 12 janvier 2010, touchant à sa fin, le gouvernement haïtien attire l’attention des autorités américaines sur la nécessité de proroger l’échéance du TPS.

En effet. au 100ème jour de son arrivée au Palais National, le président Jovenel Moise, au cours d’un entretien exclusif à 2 médias de la Capitale (Scoop FM et Radio Télé Caraïbes), a révélé avoir adressé en ce sens, une correspondance au chef de la Maison Blanche dans laquelle il sollicite le renouvellement du TPS octroyé à plus de 50 000 de ses compatriotes.

Cette lettre dont parlait mardi dernier, le numéro Un d’Haïti, devrait être incessamment déposée au Bureau Ovale, a rappelé Jovenel Moise qui intervient directement sur la situation des haïtiens vivant dans l’expectative d’un renouvellement du TPS, une semaine après l’inquiétude grandissante manifestée par un avocat de la Floride, Me. Sœurette Michel.

Par ailleurs, M. Moise a reconnu que le pays subirait un choc, s’il devait accueillir tout de go 50 000 compatriotes quand l’on sait que les refoulés de la République Dominicaine n’obtiennent pas toujours un accueil chaleureux digne des natifs du pays. Entre-temps, le compte-a-rebours, un moment critique et crucial arrive le 22 mai prochain.

D’autre part, l’ambassadeur d’ Haïti accrédité à Washington, avons-nous appris, a sollicité auprès du  Secrétaire de Homeland Security, John Kelly, une rencontre avec le ministre haïtien des Affaires Etrangères. « Le gouvernement haïtien croit fermement que le renouvellement du TPS, pour une période d’au moins dix- huit (18) mois, est dans l’intérêt d’Haïti et des États-Unis » révèle la teneur de la lettre que l’ambassadeur Paul Altidor a adressée à M. Kelly.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *