Mardi 11 juillet : Les News en bref

Radio Méga | Jonas Dorisca —

 

La maigre augmentation de 35 gourdes sur le salaire minimum recommandée par le Conseil supérieur des salaires (CSS) a révolté les ouvriers du secteur textile qui étaient plusieurs milliers à manifester hier à Port-au-Prince en vue de dénoncer le document. L’occasion pour eux de continuer à réclamer un salaire minimum de 800 gourdes, promettant de rester mobiliser tant que cette revendication ne soit satisfaite.

 

Son de cloche très différent au sein de l’Association des industries d’Haiti. Le président de l’ADIH, Georges Sassine, salue le rapport et félicite les membres du CSS pour le bon travail accompli, soulignant que la recommandation du conseil est conforme au vœu de la loi relative au salaire minimum.

 

« La recommandation faite par le CSS dans son 4e rapport n’a absolument rien à voir avec la loi », répond le président de la commission des affaires sociales du Sénat de la République. Le sénateur Antonio Cheramy appelle le chef de l’Etat à ne pas publier ce rapport qui, dit-il, ne reflète que la position d’un groupe de patrons radicaux.

 

Les employés du Centre ambulancier national ont également manifesté hier dans la capitale. Mais, eux, pour réclamer le paiement de plusieurs mois d’arriérés de salaire et leur nomination au sein du CAN.

 

Le Ministère de la Défense lance officiellement les recrutements pour la mise en place de l’armée haïtienne. Du 17 au 21 juillet 2017, jeunes garçons et filles intéressés sont invités à se présenter, munis des pièces requises, au Centre d’Instruction du Ministère situé à la limite de Gressier et de Léogâne (Sud de Port-au-Prince).

 

Il ne se passe 1 mois sans qu’une quinzaine de détenus ne soit décédés au cours du début de l’année 2017, c’est du moins ce qui ressort d’un rapport, en date du 10 juillet, du RNDDH faisant état du décès d’au moins 60 détenus du 1er janvier au 16 avril 2017.

 

Pas moins de 4 arrestations se sont effectuées hier, lors de la première journée de l’organisation du baccalauréat unique. Il s’agit d’une demoiselle qui détenait une fausse fiche et de trois jeunes hommes surpris devant un centre d’examens dans la commune de en train d’envoyer l’examen par téléphone à des candidats en salle, informe le BUNEXE (Bureau national des examens d’Etat).

 

Jonas Dorisca

jdorisca2@yahoo.fr

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *