Mercredi 26 juillet : Les News en bref….

Radio Méga | Jonas Dorisca

-Un groupe de 23 députés souhaitent l’interpellation et le renvoi du ministre de la Défense, Hervé H. Denis, pour cause de « comportement anti-institutionnel et anti-républicain ». Ils ont en ce sens adressé une correspondance au président de la chambre basse, proposant la date du 1e août 2017 pour la réalisation de le séance de l’interpellation.

-Fin hier mardi 25 juillet du recrutement pour la première classe de soldats de la prochaine armée. Un total de 2 500 inscriptions sont dénombrées, a annoncé le ministre de la Défense.

L’organisation dénommée Conseil haïtien des acteurs non étatique (Conhane) dénonce, lui aussi, la façon dont procède l’administration du président Jovenel Moise et du premier ministre Jacques Guy Lafontant pour la création de la nouvelle armée. « Une armée sans mission et mise en place par le ministère de la Défense ne peut être qu’une armée gouvernementale », a martelé le responsable du Conhane, Edouard Paul.

Il n’est pas surprenante qu’une frange de la communauté internationale soit derrière ces opérations de remobilisation désordonnée des Forces armées d’Haiti, à des fin inavouées et inavouables, c’est du moins ce que pense Mario Andrésol. L’ex-capitaine des FAD’H n’écarte pas la possibilité que l’accaparement des ressources naturelles du pays soit l’objectif des étrangers.

-La Police nationale d’Haiti recherche activement le nommé charles Eden, propriétaire d’un container à l’intérieur duquel des agents de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) ont découvert un total de 12 mille cartouches d’armes à feu dissimulées qu’il a fait entrer dans le pays. Ce container se trouvait à l’APN quand cette découverte a eu lieu, informe le porte-parole de la Police nationale, l’inspecteur Garry Desrosiers qui pressentait le bilan de la DCPJ pour la période allant du 1e juillet à date.

Au cours de cette même période, la DCPJ a recensé trois cas de viols, dont celui de Rubin Junior, un père de 32 ans qui a violé sa propre fille et qui pis est n’a que 11 ans.

-Nouvelles assises hier mardi à Pétion-ville, à l’initiative de la commission de justice du Sénat, sur le projet des nouveaux Codes pénal et de procédure pénale déposés au Parlement par l’Exécutif. « La responsabilisation de la personne morale, des mesures alternatives à l’emprisonnement, protection de la vie privée à travers les réseaux sociaux et la prohibition de la pornographie infantile », quelques-unes des nouveautés que va apporter ce code qui va remplacer celui datant de 1835, se félicite le sénateur Jean Renel Sénatus, le président de ladite commission.

Jonas Dorisca
jdorisca2@yahoo.fr / ducjonas2@gmail.com

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *