Le Ministère des Affaires sociales et du Travail ferme ses portes

« Il s’agit d’un Ministère à fermer pour restructuration » s’était désolé le Député Jean Marcel Lumérant récemment. Ce 10 Aout 2017, le titulaire du Ministère des Affaires Sociales, Monsieur Roosevelt Bellevue, informe de sa décision de fermer provisoirement son service de comptabilité. Le lendemain, il aurait passé des instructions de fermer tout le Ministère pour des raisons de sécurité. Scénario d’un réel dysfonctionnement du dit Ministère.

Aucun employé n’avait accès au bâtiment du Ministère ce vendredi 11 Aout 2017, dont la voie d’accès a été complètement verrouillée. On pouvait observer le campement des agents de sécurité et des policiers du CIMO mobilisés à cet effet.

La veille, une note du Ministre avait informé de la fermeture provisoire du service de comptabilité. Selon la note, cette décision serait prise en prévision du « non respect du payroll prévu pour le 11 Aout et permettra aussi de réorganiser le service en vue d’une meilleure adaptation du service pour tous, spécialement pour les contractuels ».

Le Ministre Bellevue s’excuse auprès des contractuels

Le Ministre accuse en soulignant qu’ « un tel inconvénient est imputé à la volonté délibérée et intéressée de certains responsables de la comptabilité et d’autres acteurs afin de saboter le processus du payroll et d’en accuser le Ministre ». Il s’en est aussi excusé auprès des contractuels victimes de « ces fâcheux événements ».

Ces contractuels de la transition Privert n’en démordent pas. Pendant que des accusations et des menaces circulent sur les réseaux sociaux démontrant la paralysie du système, il est à rappeler que Don Kato entend révoquer le Ministre des Affaires Sociales, Monsieur Bellevue.

Notons qu’aucune autre date n’a été mentionnée pour le payroll et la réouverture du service de comptabilité. Aucune date n’a circulé non plus pour la réouverture du Ministère. Et même? Certains cadres du Ministère et nombreux employés assurent qu’ils ne se présenteront pas ce lundi.

Affaire à suivre!

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *