La PNH offre 3 millions de gourdes pour aider à retrouver les évadés

Par OBED LAMY

Cela fait trois jours que Berger Milot, Clovis Cadet et Taylor Periquio Valentino (un bahaméen) à peine placés en détention dans les locaux du BLTS [Brigade lutte contre le trafic de stupéfiants] sont en cavale.

Depuis, « toutes les unités de la PNH recherchent activement ces individus », a informé une source au niveau de la Direction générale de la PNH. Un avis de recherche a même été lancé. Selon radio Signal FM, la police va jusqu’à offrir une prime de 3 millions de gourdes pour récompenser quiconque aurait aidé à retrouver les évadés.

Ces trois présumés bandits dont le premier est un présumé chef de gang auteurs de plusieurs crimes et impliqué récemment dans l’attaque sur le cortège présidentiel à l’Arcahaie et le dernier recherché par FBI se sont évadés dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 août, alors qu’ils étaient placés sous haute surveillance assurée par 6 policiers.

« Pas un seul coup de feu n’a été tiré », a reproché la direction générale de la PNH, comme s’ils ont failli à leur mission. En conséquence, le porte-parole adjoint de la PNH, l’Inspecteur principal Garry Desrosiers, a confirmé qu’ils ont été mis en isolement par l’Inspection générale.

Mais le mystère sur les circonstances de cette évasion reste entier. « Il n’y a pas eu de barreaux sciés. Il y a un semblant de casse dans une fenêtre mais cela donne l’impression d’être plus un montage que quelque chose de réelle. Il y a un des détenus très costauds qui ne pourrait pas s’enfuir en passant par-là », a expliqué au Nouvelliste une source au niveau de la Direction générale de la PNH.

Pour le directeur exécutif du réseau national de défense de droits humains RNDDH, Pierre Espérance, il s’agit d’une « évasion scandaleuse » qui risque d’affaiblir l’institution policière. Le défenseur des droits humains presse les instances compétentes, notamment l’inspection générale de la PNH à diligenter une enquête pour faire  la lumière sur le dossier

Loophaiti.com

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *